«Je suis une star des maladies infectieuses, c’est moi l’élite»: Didier Raoult défend ses idées et sa carrière

«Je suis une star des maladies infectieuses, c’est moi l’élite»: Didier Raoult défend ses idées et sa carrière
Photo News

Le professeur Didier Raoult, grand défenseur de la chloroquine, publie une vidéo chaque semaine où il revient sur l’actualité entourant le coronavirus. Ce mardi, il a réagi à la fameuse étude de Lancet, qui conclut que ce médicament normalement utilisé contre le paludisme est inefficace contre le Covid-19.

Le professeur a ensuite tenu à défendre sa carrière et ses idées : « Moi je suis une star des maladies infectieuses, j’ai un cursus qui fait rêver à peu près n’importe qui. J’ai été le plus jeune président de l’Université de France, le plus jeune président des médecins, le plus jeune de tous les professeurs de la classe exceptionnelle, le professeur le plus ancien dans le grade de plus élevé de tout ce pays en médecine, j’ai tout eu dans ma vie. C’est moi l’élite », a-t-il déclaré.

« L’élite n’est pas contre moi, c’est les seconds couteaux qui sont contre moi. Ce n’est pas les stars, c’est ceux qui n’ont pas réussi dans le métier. Une fois j’ai entendu quelqu’un du groupe Nature dire ‘que ce soit un prix Nobel ou un inconnu, on traite le papier de la même manière’, c’est une folie, la crédibilité de celui qui écrit est essentielle, sinon on édite les Pieds nickelés », ajoute le professeur Raoult.

« La France, de temps en temps, a des crises dans lesquelles elle veut décapiter son élite. À la Révolution, on a décapité Lavoisier. L’Inserm a décapité en 1980 les cinq médecins les plus célèbres de France. Ce pays est comme ça ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous