Accueil Monde France

«Je suis une star des maladies infectieuses, c’est moi l’élite»: Didier Raoult défend ses idées et sa carrière

Dans une interview publiée sur YouTube et les réseaux sociaux, Didier Raoult vante son parcours et ses idées : « Moi je suis une star des maladies infectieuses, j’ai un cursus qui fait rêver à peu près n’importe qui », a-t-il déclaré.

Temps de lecture: 2 min

Le professeur Didier Raoult, grand défenseur de la chloroquine, publie une vidéo chaque semaine où il revient sur l’actualité entourant le coronavirus. Ce mardi, il a réagi à la fameuse étude de Lancet, qui conclut que ce médicament normalement utilisé contre le paludisme est inefficace contre le Covid-19.

Le professeur a ensuite tenu à défendre sa carrière et ses idées : « Moi je suis une star des maladies infectieuses, j’ai un cursus qui fait rêver à peu près n’importe qui. J’ai été le plus jeune président de l’Université de France, le plus jeune président des médecins, le plus jeune de tous les professeurs de la classe exceptionnelle, le professeur le plus ancien dans le grade de plus élevé de tout ce pays en médecine, j’ai tout eu dans ma vie. C’est moi l’élite », a-t-il déclaré.

« L’élite n’est pas contre moi, c’est les seconds couteaux qui sont contre moi. Ce n’est pas les stars, c’est ceux qui n’ont pas réussi dans le métier. Une fois j’ai entendu quelqu’un du groupe Nature dire ‘que ce soit un prix Nobel ou un inconnu, on traite le papier de la même manière’, c’est une folie, la crédibilité de celui qui écrit est essentielle, sinon on édite les Pieds nickelés », ajoute le professeur Raoult.

« La France, de temps en temps, a des crises dans lesquelles elle veut décapiter son élite. À la Révolution, on a décapité Lavoisier. L’Inserm a décapité en 1980 les cinq médecins les plus célèbres de France. Ce pays est comme ça ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Stampe Jérôme, vendredi 5 juin 2020, 10:06

    Bizarre, entre-temps, 3 des auteurs de l'article publié dans le Lancet se sont rétractés…

  • Posté par Lefebvre Michel, jeudi 4 juin 2020, 9:36

    Raoult est un orgueilleux, un doué mais un orgueilleux. il n'a jamais démontré le bien fondé de son traitement qui, dans les étude les plus optimiste n'est pas plus efficace que rien. Peut-être juste du confort, parait-il mais doit on risquer les effets secondaires possible pour un peu de confort ? Raoult à choisit la mise en scène comme mode de communication, il ne s'est pas adressé aux confrères non il a fait dès le départ une vidéo mettant en scène une file interminable de gens qui faisaient la queue devant son institut pour obtenir le médicament "miracle" et lui, tel le messie distribuant les poissons de la pêche miraculeuse venant affirmer que tout le monde devait s’arrêter de rechercher un autre médoc et se prosterner devant lui. Comment voulez-vous qu'il soit apprécie de ses confrères. Beaucoup semblent dire que Raoult est le seul l'unique scientifique brillant, mais alors pourquoi n'en est on pas encore à faire des saignées à tout vent vu que tout les autres scientifique, prix Nobel ou non sont des ignares ?

  • Posté par Roque Juan, mercredi 3 juin 2020, 11:25

    En tout cas, dans l'entretien il y a bcp plus d'information intéressante pour faire un article.

  • Posté par Tricnaux André, mercredi 3 juin 2020, 13:02

    D'accord avec monsieur Dejolier. Pour les médias c'est ce même professeur Raoult qui a dit le covid 19 n'est pas une maladie grave. sauf que la fin de la phrase n'a pas été mentionnée : ... pour les personnes qui ne sont pas atteintes d'autres pathologies !

  • Posté par Dejolier Bruno, mercredi 3 juin 2020, 12:13

    Tout a fait d'accord avec vous, et je deplore qu'un journal comme le Soir publie un article de maniere aussi tendancieuse at tendant a faire passer le Prof. Raoul pour un illumine. Les phrases citees dans l'article representent 30 secondes sur une interview de 15 min, par ailleurs parfaitement menee, et ou le Prof. Raoult demontre qu'il est un homme de science, appliquant les methodes scientifiques avec rigueur et sans parti-pris. Certes, le passage ou il parle de cette elite et de la jalousie peut paraitre un peu pretentieux, mais il a le merite de parler avec franchise et sans langue de bois. Il ne se prend pas non plus pour Dieu le pere, il ne manque pas de louer aussi les merites de quelques confreres,ainsi que de son equipe de 300 medecins et infirmier(e)s. Je regrette donc de devoir rappeler a la redaction du Soir les bons codes de deontologie journalistiques, de comment eviter de biaiser l'information, et de rappeler aussi que nous les lecteurs, ne sommes pas a la recherche d'infos "sensationelles", mais de faits et d'opinions claires. Pour le reste, il ya Paris-Match.....

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs