Michel Verschueren sur la mise de côté de Michael: «Mon fils est trop attaché à Anderlecht pour partir»

photo news
photo news

Michel Verschueren (89 ans) n’a pas été surpris par le verdict du Conseil d’administration mauve de mardi. L’ex-manager général du RSCA a promis à son fils Michaël de ne pas polémiquer, mais il a malgré tout accepté de nous donner son avis sur la question.

« Je m’attendais à ce scénario, dit celui que le parc Astrid avait rebaptisé le Renard argenté. Dès l’instant où Wouter Vandenhaute est arrivé comme conseiller externe, suivi de Peter Verbeke comme responsable sportif, j’avais compris. Je ne veux critiquer personne. De nouveaux patrons amènent inévitablement de nouvelles règles, il faut l’accepter. Même si ça fait mal. En 40 ans au Sporting, j’ai aussi connu des coups durs. Je n’en reste pas moins très fier de mon fils qui a pris la bonne décision en se retirant du management du club pour redevenir administrateur. Cela lui permettra de s’occuper plus sereinement de ses mandats à l’ECA et à l’UEFA ainsi que de ses affaires dans l’immobilier. À un moment donné, c’était devenu trop pour un seul homme. Lorsque vous ne vous sentez plus soutenu à 100 % quelque part, il faut savoir faire un pas de côté. Mais quitter Anderlecht, il ne le fera jamais. Et cela n’a rien à voir avec le fait qu’il y soit encore actionnaire (5 %). Il y est trop attaché, tout simplement. Comme moi, qui l’emmenais partout dans le sillage de l’équipe dès ses 5 ans, il aura toujours du sang mauve dans les veines. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous