Les anciens présidents américains Barack Obama et Jimmy Carter réagissent à la mort de George Floyd

Les anciens présidents américains Barack Obama et Jimmy Carter réagissent à la mort de George Floyd

Après la mort de George Floyd, l’ancien président américain Jimmy Carter a dénoncé mercredi « les injustices raciales tragiques » et les actes de « cruauté pure et simple » qui « sapent » la démocratie américaine. L’ex-président démocrate (1977-1981) s’est dit, dans un communiqué, être avec son épouse, « consternés par les injustices raciales tragiques ».

« Les gens en position de pouvoir, de privilège et de conscience morale doivent résister et dire ’ça suffit’ à une police et un système judiciaire qui discriminent, aux inégalités économiques immorales entre les Blancs et les Noirs, ainsi qu’aux actions publiques qui sapent notre démocratie unie ».

Obama lance un appel aux maires

Barack Obama, lui, a appelé mercredi tous les maires des États-Unis à revoir et à réformer, en collaboration avec les communautés locales, les politiques relatives à l’utilisation de la force par leurs forces de police. L’ancien président américain s’est exprimé lors d’un événement en direct depuis son domicile à Chicago. C’est la première fois qu’il prenait la parole à la télévision au sujet des troubles qui ont éclaté aux États-Unis.

« Nous avons besoin de maires, de responsables et d’autres personnes en position de pouvoir pour dire : c’est une priorité », a déclaré M. Obama. L’ancien président démocrate a qualifié le tollé général actuel aux États-Unis concernant la brutalité policière et le racisme de l’une des choses les plus « profondes » qu’il ait connues jusqu’à présent.

Il n’a par contre pas dit un mot sur le président Donald Trump et a également adopté un ton optimiste sur les manifestations, malgré la colère et le désespoir qui, selon lui, sont souvent derrière elles. « J’espère que vous vous sentez également plein d’espoir, même si vous êtes en colère, parce que vous avez le pouvoir d’améliorer les choses et que vous avez contribué à faire sentir à tout le pays que c’est quelque chose qui doit changer », a encore dit Barack Obama.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous