Accueil Le direct Le direct économie

Allemagne: le marché automobile en baisse de 50% en mai (KBA)

Le marché automobile allemand a été divisé par deux en mai, souffrant toujours de la pandémie de coronavirus, mais limitant la casse après une chute de plus de 60% en avril, selon les données officielles publiées jeudi.
Temps de lecture: 2 min

168.148 voitures neuves ont été immatriculées le mois dernier dans le pays, 49,5% de moins qu'en mai 2019, soit la deuxième plus lourde chute depuis la Réunification.

Depuis le début de l'année, moins d'un million de voitures ont été vendues, soit 35% de moins que sur les cinq premiers mois de l'année passée.

"Il y a de premiers signes de redressement" même si les acheteurs "se retiennent encore", notent les analystes de EY, qui prévoient cette année une chute de 20% des ventes en Allemagne.

Pour les prochains mois, EY s'attend à des baisses moins importantes, après le "choc" du confinement, et table sur une "normalisation progressive" au deuxième semestre.

Pour relancer l'économie, le gouvernement allemand n'a pas mis en place de prime à la casse, comme après la crise de 2009, contrairement à ce que réclamait le secteur automobile.

Or la baisse de la TVA, dans le cadre d'un plan de relance de 130 milliards d'euros annoncé mercredi soir, ne devrait susciter qu'un "faible nombre d'achats" et plutôt "faire plaisir à ceux qui prévoyaient de toute façon d'acheter une voiture", note Peter Fuß, expert du cabinet.

Parmi les motorisations, l'essence reste plébiscitée, représentant plus de la moitié des ventes, contre 32% de Diesel.

Les ventes de voitures électriques ont progressé de 21% pour une part de marché de 3,3% et les hybrides ont vu les ventes grimper de 18% (14% du marché).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs