Condamné pour fraude fiscale, Diego Costa s’accorde avec le fisc pour échapper à la prison

Diego Costa
Diego Costa - EPA

Diego Costa avait été condamné à six mois de prison, une peine commuée après un accord avec le parquet en une amende de 36.000 euros, à laquelle s’ajoute une autre amende de 507.208 euros en raison de l’importante somme d’argent fraudée.

Le footballeur avait déjà payé, en août, «1,14 million d’euros, remboursant intégralement sa dette fiscale, intérêts inclus», ce qui a facilité l’accord avec la justice espagnole, peut-on lire dans la décision judiciaire.

L’attaquant de l’Atlético a comparu ce jeudi devant un tribunal régional de Madrid, accompagné de ses avocats, pour assister à un procès court, où il ne restait plus qu’à signer l’accord avec le parquet, dont les réquisitions sont détaillées dans la condamnation.

Diego Costa était accusé de n’avoir pas fait figurer sur sa déclaration d’impôts correspondant à l’année 2014, quand il a signé son transfert à Chelsea, les gains issus de cet accord avec le club londonien.

D’après la justice espagnole, les rétributions versées par le club anglais «s’élevaient à 5.150.622,39 euros, déclarées au Royaume-Uni, sachant que ces revenus étaient assujettis à l’impôt en Espagne».

Le footballeur aurait également occulté «1.371.098,31 euros correspondants aux revenus issus de l’exploitation de ses droits d’image», a ajouté la justice espagnole.

Diego Costa avait quitté l’Atlético Madrid à la fin de la saison 2013-2014 pour rejoindre Chelsea, puis a effectué le chemin inverse en janvier 2018, pour revenir à Madrid.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous