Soldes d’été : pourquoi vous devrez attendre cette année

Soldes d’été : pourquoi vous devrez attendre cette année

Pantalons légers, t-shirts à manches courtes, vestes en toile... après deux mois de fermeture, les magasins croulent sous les invendus. La collection de mi-saison avait été acheminée juste avant le début du confinement. Alors maintenant, il faut vendre pour liquider les stocks, mais pas non plus à n'importe quel prix. C'est la raison pour laquelle les soldes ont été reportés d'un mois. Ils débuteront le 1er août avec une période d’attente en juillet, au cours de laquelle les remises seront comme chaque année interdites.

Sauver ce qui peut l'être de la saison

Décidé fin avril par le gouvernement fédéral, ce report a été approuvé à la Chambre le 13 mai. Une décision saluée par les organisations de commerçants indépendants, qui avaient plaidé pour la mesure. Évidemment, ça ne compensera pas les pertes enregistrées au mois de mars et avril, surtout vu la clémence des températures pour la saison. Mais l'idée est de sauver ce qui peut l'être en vendant au meilleur prix pendant deux mois.

Cette année, il vous faudra ainsi attendre 1 mois de plus. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas déjà des affaires à faire. De nombreuses remises s'affichent en effet dans la plupart des magasins d’habillement. Objectif: écouler les vêtements de printemps pour faire de la place aux débardeurs, shorts et autres bikinis.

Un pari risqué ?

Comeos, la fédération représentant les grandes enseignes avait, elle, mis en garde contre un tel décalage de la date de début des soldes. Son argument : la décision n’a pas été prise en concertation avec les pays voisins. De nombreux Belges risquent donc de passer la frontière pour profiter des prix cassés en France, aux Pays-Bas ou en Allemagne, au détriment de notre économie.

Sans compter que les commerçants sont déjà en train de préparer la prochaine collection d’hiver. Les premières livraisons sont prévues d’ici un mois. Il est donc nécessaire de reconstituer la trésorerie pour s’acquitter des factures, et ce le plus vite possible.

La sécurité avant tout

Faute de mettre tout le monde d’accord, le report des soldes au 1er août aura au moins le mérite de retarder le rush dans les magasins. Et donc de faciliter le respect des gestes barrière.

Un sens de circulation et un nombre limité de clients sont imposés pour garantir la distanciation sociale. Du gel hydroalcoolique est mis à la disposition de chacun. Et le port du masque a même été rendu obligatoire dans certaines zones commerciales. Il ne vous reste plus, de votre côté, qu’à favoriser le paiement par carte, voire sans contact, pour une sécurité maximale…