La Cour des comptes enfonce le clou: l’APD ne tourne pas rond

La mainmise de David Stevens, qui dirige l’APD, se traduirait dans certains mandats qu’il s’accorde, sans qu’il en ait «la compétence légale» ou sans l’aval du Comité de direction.
La future cité étudiante devrait accueillir huit à dix mille pensionnaires.
Ursula von der Leyen et Charles Michel, ce mardi, à la conférence des présidents, au Parlement européen à Bruxelles.
Le Premier ministre Andrej Babis (à dr.) fait à nouveau place nette à la Santé: Jan Blatny s’est à son tour vu retirer un portefeuille hautement sensible.
Viktor Orban recevait jeudi son homologue polonais Mateusz Morawiecki et l’Italien Matteo Salvini (à dr.) afin de jeter les bases d’une recomposition politique à la droite de la droite.
Viktor Orban a fustigé les nouvelles règles internes du PPE: «antidémocratiques, injustes et inacceptables»!
«Il est calme, équilibré et mène sa barque tranquille» confie l’un de ses anciens entraîneurs. © Photo News.
Klubrádió, dernier grand bastion de résistance au gouvernement Orbán sur les ondes magyares, n’émet plus depuis dimanche minuit.
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, contempteur habituel de l’Union européenne, s’est résolument tourné vers les vaccins russe et chinois.
Jozsef Szajer, membre du Fidesz de Viktor Orban, a été interpellé à Bruxelles lors d’une festivité enfreignant les règles sanitaires.
L’ancien ministre de la justice de Viktor Orban, László Trócsányi.
Les concessions faites aux Polonais et aux Hongrois pour leur faire avaler l’introduction d’un lien entre le versement des fonds européens et l’Etat de droit n’ont pas coûté cher.
EU-SUMMIT_
Ursula von der Leyen, présidente de la Commission, et Charles Michel, président du Conseil: quelques dossiers majeurs sur la table du Sommet européen.
L’espoir est que le dossier budget/relance se décante avant le sommet européen des 10 et 11 décembre prochains. Et Charles Michel se veut «optimiste».
RTX8D7PP
József Szájer - ici en campagne pour les élections européennes de 2019 - est un vieux compagnon de route de Viktor Orbán, cofondateur du Fidesz et figure du parti sur la scène continentale.
Les Premiers ministres hongrois, Viktor Orban (à dr.), et polonais Mateusz Morawiecki, campent sur leur position.
Mark Rutte, le Premier ministre néerlandais, est sous la pression de son parlement national, qui n’apprécie pas que la solidarité européenne ne garantisse pas le respect des valeurs communes.
«Ce qui est en jeu c’est la capacité de mobiliser des fonds sans précédent pour aider les citoyens, les entreprises, les régions les plus en difficultés», insiste Didier Reynders.
Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán.