Disparition de Maddie McCann: ce que l’on sait du suspect allemand (vidéos)

Maddie McCann
Maddie McCann - EPA

Le parquet de Brunswick (nord de l’Allemagne) présume que la petite Madeleine McCann, disparue il y a 13 ans, est décédée. « Nous supposons que la fillette est morte », a déclaré jeudi Hans Christian Wolters, porte-parole, à des journalistes.

Son âge

La justice portugaise a indiqué mener des auditions dans le cadre de l’enquête sur la disparition, au Portugal en 2007, de la petite Madeleine McCann, qui a rebondi mercredi avec l’identification d’un nouveau suspect allemand.

Dans un autre communiqué, la police judiciaire portugaise a confirmé que « des éléments semblent montrer l’éventuelle intervention d’un citoyen allemand », âgé de « 43 ans, avec des antécédents criminels, ayant résidé au Portugal ».

Un délinquant sexuel

Le suspect est un délinquant sexuel déjà condamné à plusieurs reprises, notamment pour avoir abusé sexuellement d’enfants. Il purge actuellement une longue peine de prison « dans une autre affaire », a précisé la police. Il a notamment été condamné en 2017 pour détention d’images à caractère pédopornographique.

La police a lancé un appel à témoins et espère obtenir de nouveaux éléments.

Un camper VW et une Jaguar

Le suspect est décrit comme un homme blanc, élancé, mesurant 1m80, aux cheveux blonds et courts. La police a également partagé des photos de deux véhicules : un camper VW et une Jaguar, qui seraient liés au quadragénaire. Le lendemain de la disparition de Maddie McCann, le suspect aurait mis la Jaguar au nom d’une autre personne.

De 1995 à 2007 en Algarve

L’inspecteur britannique en charge de l’affaire, Mark Cranwell, a précisé que le suspect, âgé d’une trentaine d’années à l’époque, avait vécu en Algarve de 1995 à 2007, notamment dans son van. Il se trouvait dans la région de Praia de Luz au moment de la disparition de la fillette. Il a reçu un appel téléphonique de 19h32 à 20h02 le soir des faits, tandis que la disparition de Maddie a eu lieu entre 21h10 et 22h.

Deux numéros de téléphone

La police a rendu public les numéros de téléphone du suspect (+351 912 730 680) et de la personne qui l’a appelé (+351 916 510 683), précisant que toute information sur ces deux numéros pouvait être cruciale. Selon M. Cranwell, la personne au bout du fil est un témoin clef et il lui demande instamment de prendre contact avec la police.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous