Accueil Monde Union européenne

Les interprètes freelance de l’UE se disent abandonnés

La crise du coronavirus a entraîné une chute drastique des moyens de subsistance de « très nombreux freelance ». Ils réclament une aide d’urgence. Et rejettent la proposition des institutions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

C’est une armée sans solde. Des « faux indépendants » sans le sou. La cohorte des interprètes freelance employés par les institutions de l’UE, ce maillon capital, indispensable au bon fonctionnement de la tour de Babel européenne, traverse une mauvaise passe. Avec la pandémie du coronavirus, la mise au frigo de quantité d’activités, réunions, conférences, la demande d’interprétation « s’est effondrée, a chuté dramatiquement », disent-ils. Leurs revenus également.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs