Accueil Société

Coronavirus: 3 des auteurs de l’étude du Lancet critiquant l’hydroxychloroquine se rétractent

Les auteurs n’ont plus accès à la base de données en raison d’accord de confidentialité.

Temps de lecture: 2 min

Trois des quatre auteurs de l’étude controversée publiée dans le Lancet sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 ont demandé la rétractation de l’article, a annoncé la revue The Lancet jeudi soir.

« Nous ne pouvons plus nous porter garant de la véracité des sources des données primaires », écrivent les trois auteurs au Lancet, mettant en cause le refus du quatrième, patron de la société les ayant collectées, de donner accès à la base de données.

Publiée le 22 mai dans The Lancet, l’étude concluait que l’hydroxychloroquine n’est pas bénéfique aux malades du Covid-19 hospitalisés et peut même être néfaste.

Sa parution avait eu un retentissement mondial et des répercussions spectaculaires, poussant notamment l’OMS (Organisation mondiale de la santé) à suspendre les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

Reprise des essais cliniques

Mais finalement, après de nombreuses critiques mettant en cause la méthodologie de l’étude, y compris de la part de scientifiques sceptiques sur l’intérêt de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19, l’OMS a annoncé mercredi la reprise des essais cliniques avec cette molécule.

Les critiques mettaient en particulier en cause les données sur lesquelles se fondaient l’étude (96.000 patients hospitalisés entre décembre et avril dans 671 hôpitaux) récoltées par la société américaine Surgisphere, dirigée par le quatrième auteur Sapan Desai.

«Nous avons lancé une analyse indépendante de Surgisphere avec l’accord de Sapan Desai pour évaluer l’origine des éléments de la base de données, confirmer qu’elle était complète et répliquer les analyses présentées dans l’article», écrivent les trois autres auteurs dans le texte publié par le Lancet.

Mais Surgisphere ayant refusé de transférer la base de données en raison des accords de confidentialité avec ses clients (les hôpitaux à l’origine des données), les experts missionnés «n’ont pas pu conduire une revue indépendante et nous ont informés de leur retrait du processus d’évaluation par les pairs», ajoutent-ils.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par NICODEME CLAUDE, vendredi 5 juin 2020, 9:34

    L'article dans le Lancet n'était pas pulié comme une étude mais à titre d'analyse c-à-d publiée simplement parce que le Lancet a été payé pour et sans révision de sa part. C'est indiqué au bas de l'article (https://www.youtube.com/watch?v=pDFIRXucJJI). Par contre, les auteurs devraient être condamnés (à, au moins, ne plus pouvoir publier d'article) ainsi que ceux qui ont suivi et pris des décisions directement après la parution de l'article sans avoir fait de vérification (OMS, Véran,...)

  • Posté par Majoros Nathanael, jeudi 4 juin 2020, 22:24

    Ne pas oublier que l'étude du bouffon de Marseille ne vaut pas un clou. Elle n'est même pas fausse https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%AAme_pas_faux

  • Posté par NICODEME CLAUDE, vendredi 5 juin 2020, 9:42

    Bouffon de Marseille ? si vous pouviez avoir un seul de ses diplômes et titre, nous vous en féliciterions. Mais ce que vous faites-là n'est rien d'autre qu'un "déni de sale gueule". Oui, vu son âge, le Pr.Raoult doit être un soixante-huitard... Et alors ? Peut-être que comme Samson tirait sa force de ses cheveux, le Pr. tire son intelligence des siens. Auquel cas, heureusement qu'il les ait laissé pousser. Car intelligent, cet homme l'est d'une manière peu égalée. Et "SON" protocole n'est d'ailleurs pas le SIEN, puisque très modestement, il reconnait qu'il n'a fait qu'appliquer ce que les chinois et coréens préconisaient, Mais ce protocole a fait en sorte qu'il y ait 5x moins de décès en PACA qu'en Iles de France. et CA, c'est FACTUEL et sans jugement de valeur aucun. Bien à vous

  • Posté par Trevisan Lucio, vendredi 5 juin 2020, 0:03

    Peut-être, mais lui il essaye de soigner....Sa personnalité est critiquable mais il fait de son mieux.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 4 juin 2020, 22:22

    Quel cirque malsain.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs