Le Conseil d’État français tranchera lundi ou mardi sur la reprise ou non de la Ligue 1

Jean-Michel Aulas (président de Lyon). @News
Jean-Michel Aulas (président de Lyon). @News

Les clubs de football de Lyon, Amiens et Toulouse ont plaidé leurs causes pour relancer le championnat de Ligue 1 devant le Conseil d’État français pendant trois heures jeudi. La décision de la cour administrative suprême en France sera connue « lundi ou mardi ».

Face aux trois clubs, la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé le 30 avril d’arrêter définitivement le championnat 2019-2020 en raison de la pandémie de Covid-19 et de figer son classement selon un indice de performance.

Le juge a annoncé qu’il comptait clôturer l’instruction samedi après-midi, après la réception de deux pièces complémentaires, sur les dates de fin des championnats européens qui ont repris, et sur la possibilité ou non pour la LFP d’organiser une Ligue 1 à 22 équipes la saison prochaine.

La LFP refuse un championnat à 22, la convention qui la lie à la FFF limite celui-ci à 20.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous