L’université de Gand invalide des examens en ligne après une fraude

L’université de Gand invalide des examens en ligne après une fraude

UGent déclare invalide une série d'examens en ligne dans lesquels des fraudes ont été commises. Il s'agit de cours de la première licence en génie civil. Les étudiants ont secrètement échangé leurs réponses entre eux. Quatre cents étudiants devront repasser les examens en question.

Dans une série d'examens en ligne et d'évaluations non périodiques, des irrégularités ont été constatées qui ont fait l'objet d'une enquête par la commission des examens de l'université. « Les preuves fournies sur ces irrégularités et les témoignages d'un certain nombre d'étudiants ont montré que ces irrégularités étaient beaucoup plus importantes que ce que nous avions estimé au départ », déclare l'université.

Réponses similaires

Les réponses aux examens des étudiants de première année étaient remarquablement nombreuses et similaires. Ils ont été autorisés à passer une série de tests à l'ordinateur chez eux, car l'université veut limiter la propagation du coronavirus. Mais par le biais de Messenger, les étudiants auraient transmis les réponses.

Selon l'université, la fraude « ne se limite pas au groupe de messagers en question, dont tout le monde a entendu parler entre-temps, mais a pris de nombreuses formes différentes. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous