La majorité des pays européens se mettent d’accord pour ouvrir leurs frontières le 15 juin

La majorité des pays européens se mettent d’accord pour ouvrir leurs frontières le 15 juin

Les ministres européens de l'intérieur ont convenu vendredi de rouvrir la plupart des frontières intérieures le 15 juin. Cela a été annoncé à la fin d'une réunion vidéo des ministres de l'UE vendredi après-midi.

L'Espagne fait partie des exceptions et rouvrira ses frontières au plus tôt le 1er juillet. « Pour les pays non-Schengen, une proposition sera faite, et un accord doit être conclu entre le 15 juin et le début du mois de juillet » a déclaré le ministre de l’intérieur, Pieter De Crem, à l'issue de la réunion.

En même temps, M. De Crem souligne « qu’il est important de toujours consulter le site Internet du SPF Affaires étrangères pour obtenir des informations précises ».

Quelques pays membres plus prudents

La commissaire européenne compétente, Ylva Johansson, a fait remarquer que la décision revenait aux États membres. Elle a ajouté que certains pays sont un peu plus prudents. La Suisse a déjà décidé vendredi qu'elle rouvrira ses frontières avec tous les États membres de l'UE et la Grande-Bretagne le 15 juin. Pour cette décision, le Conseil fédéral se réfère à l'amélioration de la situation épidémiologique.

Vendredi, les pays d'Europe centrale que sont l'Autriche, la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie ont ouvert leurs frontières aux citoyens des autres pays. L'Autriche avait déjà annoncé jeudi qu'elle rouvrirait ses frontières avec tous ses voisins, à l'exception de l'Italie.

Ces quatre pays, comme la Belgique, font partie des pays de l'espace Schengen. Dans la région de Schengen, les contrôles aux frontières ont en fait été supprimés, mais en raison de l'épidémie de coronavirus, la plupart des pays ont réintroduit des contrôles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous