Propos racistes chez les pompiers: le SLFP collaborera à l’enquête externe mais défend Labourdette

Eric Labourdette
Eric Labourdette - Bruno D’Alimonte

Le Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP) assure qu’il « coopérera pleinement » à l’enquête externe sur la diversité au sein des pompiers de Bruxelles annoncée par le secrétaire d’Etat régional Pascal Smet (one.brussels).

Le député bruxellois Hicham Talhi (Ecolo) a déposé cette semaine une plainte auprès d’Unia et adressé un courrier au président général du Syndicat libre de la Fonction publique pour dénoncer les propos du président du SLFP Pompiers, Eric Labourdette, qui a qualifié sur Facebook certains parlementaires de « bonobos ».

Il s’agissait là du troisième incident à caractère raciste en quelques mois au sein du Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente de la Région de Bruxelles-Capitale (Siamu), ce qui a entraîné un débat au parlement régional ce vendredi et poussé le secrétaire d’Etat Pascal Smet à lancer un audit externe.

Dans un communiqué, le SLFP assure qu’il « coopérera pleinement » à l’enquête. Le syndicat tente par ailleurs de défendre M. Labourdette. « En aucun cas, l’intéressé n’a eu de mauvaises intentions à l’égard d’autrui. Certes, il a manqué de discernement en utilisant un vocabulaire péjoratif qui est inapproprié et inacceptable même dans les communications privées. Toutefois, l’intéressé a voulu exprimer son mécontentement face à l’impunité des violences contre les services de sécurité et d’urgence auxquelles ses collègues et lui-même sont de plus en plus confrontés. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous