Michel Preud’homme n’annonce pas qu’il quitte son poste d’entraîneur du Standard: «Une philosophie à recréer» (vidéo)

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Michel Preud’homme ne devrait pas poursuivre l’aventure comme entraîneur du Standard. Deux ans après son retour sur le banc liégeois, le Belge devrait en effet réaliser un pas de côté en tant que coach, tout en restant au sein du club liégeois. Une annonce officielle était attendue cette semaine, mais elle n’a pas (encore ?) eu lieu. Qu’à cela ne tienne, MPH a pris la parole au micro de nos confrères de Standard TV.

Morceaux choisis de cette première partie d’interview

– « Le confinement m’a permis de revoir ma maison que je n’avais plus vue depuis pratiquement un an. Il y avait du boulot (nettoyage, rangement…).

– « J’étais souvent seul pendant deux mois. Heureusement, il y a des techniques modernes pour discuter avec les autres ».

– « J’ai des connaissances qui ont eu le Covid-19 et qui, heureusement, sont guéries. Nous sommes constamment inquiets durant cette période ».

– « Pour la 2e année de suite, on s’est qualifié très vite pour les Playoffs 1. C’est le résultat d’un club stable, ce qui n’a pas toujours été le cas au Standard. C’est donc décevant que le championnat se termine car nous finissons à la 5e place alors que nous visions la 3e place durant les PO1 ».

– « Sans ce mois de décembre catastrophique à cause de différentes raisons (maladies, blessures, suspensions…), on aurait rivalisé avec Gand. Ce qui aurait été très bien car le FC Bruges était inaccessible ».

– « Nos deux campagnes européennes étaient très bonnes, malgré deux non-matches ».

– « La grande idée avec la direction depuis mon retour a été de recréer une vraie philosophie de club capable de rester stable durant de longues années. Mais il y a aussi des résultats à acquérir ».

– « Il y a eu de gros efforts réalisés (discipline, bases physiques…). Il manquait énormément de choses. La philosophie était bien là, mais ce n’était pas toujours la bonne ».

– « Même si certaines décisions sont impopulaires, elles sont réalisées dans l’intérêt du club ».

– « On parle du grand Standard de 2008-2009, mais il y a eu de longues années avant. Malgré les critiques, il a fallu reconstruire. Et des mesures impopulaires ont été prises. L’histoire se répète pour le bien du club ».

– « J’ai analysé tous les joueurs que la cellule scouting avait repérés. J’ai regardé de nombreux matches de ces derniers. Mon staff a plutôt analysé d’autres championnats. L’objectif était d’élargir la base de données de notre cellule scouting ».

– « Marouane Fellaini et Axel Witsel ? C’est formidable ! Je crois en ce projet immobilier. J’ai d’ailleurs aussi investi ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous