Washington défie Trump: le slogan «Black Lives Matter» peint sur une artère menant à la Maison Blacnhe

Washington défie Trump: le slogan «Black Lives Matter» peint sur une artère menant à la Maison Blacnhe

Un collectif d’artistes urbains a peint vendredi matin sur l’une des artères menant à la Maison Blanche en lettres capitales le slogan « Black Lives Matter » dénonçant les brutalités policières à l’encontre de la minorité noire.

L’initiative, commandée par la municipalité de Washington, a pour but de « reprendre les rues, mais c’est aussi un peu une opération de communication », a commenté à l’AFP Rose Jaffe, l’une des artistes du collectif Mural DC. « Il faudra continuer quand la peinture aura disparu », a-t-elle ajouté, demandant notamment que « la police rende des comptes ».

« Les manifestants ont été pacifiques la nuit dernière »

La maire de Washington Muriel Bowser a par ailleurs demandé ce vendredi à Donald Trump le retrait des forces fédérales et militaires déployées autour de la Maison Blanche dans la capitale américaine, où les manifestations se succèdent depuis six jours. « Les manifestants ont été pacifiques et la nuit dernière, la police (de Washington) n’a effectué aucune arrestation », écrit Mme Bowser dans une lettre au président américain. « Je demande donc que vous retiriez toutes les forces de l’ordre fédérales et militaires en renfort de Washington ».

La police locale, dit-elle, « est bien équipée pour gérer les grandes manifestations et les activités relevant du premier amendement » de la Constitution des Etats-Unis, qui garantit le droit de manifester. Mme Bowser dénonce également des patrouilles de forces de sécurité non identifiées dans les rues de la ville.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous