Les infos dispensables (ou pas) sur le coronavirus: à propos du soleil et des manifs

La foire du livre, sur la Place Rouge, à Moscou est le premier événement public depuis que le pays a assoupli les mesures de confinement.
La foire du livre, sur la Place Rouge, à Moscou est le premier événement public depuis que le pays a assoupli les mesures de confinement. - Photo AFP

1. Le chiffre du jour : un milliard

En euros, c’est la somme que l’État va ajouter pour aider les hôpitaux généraux et psychiatriques, confrontés à des dépenses supplémentaires (équipement des unités Covid-19, renforcement du personnel soignant, etc.) et à des revenus très inférieurs (en raison du report des soins non urgents). Leurs finances sont en piteux état. Le gouvernement fédéral leur avait octroyé un milliard d’euros d’avances en avril dernier. La ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), a confirmé une avance supplémentaire de 500 millions d’euros. Une tranche de 500 autres millions d’euros suivra en octobre. Il faut rétablir les hôpitaux, malades de leur trésorerie.

2. L’image du jour

On ne peut encore aller ni au concert, ni au cinéma, ni au match de foot. Alors manifester ? Peut-on priver les citoyens de ce droit fondamental ? La ville de Bruxelles a indiqué que la manifestation « Black lives matter » aura bien lieu ce dimanche, place Poelaert – à Paris, elle avait réuni près de 20.000 personnes. L’événement sera toléré à condition d’être statique, a précisé le bourgmestre Philippe Close. Covid oblige, il s’agira de respecter les distances de sécurité et le port du masque. De l’autre côté des chevaux de frise, ce sera port du casque (et de la matraque).

3. La citation du jour

« C’est vraiment très tôt pour asseoir un grand nombre de gens dans un même avion, assure le virologue Marc Van Ranst. S’ils se rendent vers des pays où l’épidémie de Covid-19 est à peu près au même stade qu’en Belgique, cela peut encore aller. Mais c’est par contre beaucoup trop tôt pour se rendre immédiatement avec des avions bondés vers des hôtels bondés pour aller s’asseoir sur des plages peuplées. Le virus n’est pas encore parti. » Cela n’empêche pas nombre de Belges de vouloir partir.

4. La bonne nouvelle du jour : sous le soleil exactement

Selon une étude du Journal of Infectious Diseases, les UV du soleil tuent le coronavirus en très peu de temps. Le Covid-19 peut être dégradé en quelques minutes sur une surface plane. Attention, sur la plage à ne pas coller de trop près un autre estivant : « Si deux personnes sont très proches et se parlent : le risque est le même, au soleil comme à l’ombre, a expliqué l’épidémiologiste Marius Gilbert à la RTBF. Ne croyez pas comme Donald Trump que les UV vont passer à travers notre corps et nous soigner à l’intérieur ! »

5. Le détournement du jour : le masque pour manger

Dès lundi, on pourra retrouver son resto préféré. La carte des précautions sanitaires sera aussi longue que certains menus (distance des tables, réservation nécessaire, identité déclinée, etc.). Si le masque devait être obligatoire, certains ont trouvé une solution.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous