Violences policières: en Belgique, une trentaine de décisions judiciaires par an pour ce type de faits

Violences policières: en Belgique, une trentaine de décisions judiciaires par an pour ce type de faits

D’après le Comité P, la « police des polices », une trentaine de décisions judiciaires pour faits de violences policières sont prises chaque année, rapporte RTL Info. Unia, l’ex-Centre pour l’égalité des chances, de son côté a ouvert 80 dossiers pour discrimination impliquant la police.

Une femme de 32 ans, mère de famille et n’ayant eu jamais affaire à la justice se voit plaquée au mur, « balayée », insultée parce qu’elle descend du métro sans masque. Si cette dernière a porté plainte, ce n’est pas le cas de tous. Face à des contrôles abusifs, plusieurs personnes gardent le silence.

En moyenne, le Comité P rend une trentaine de décisions judicaires dans des affaires de violences policières. Selon leur analyse, les personnes concernées par ces dossiers sont souvent des personnes d’origines étrangères. La majorité des faits de violences policières se produisent lors d'interventions non-planifiées, par exemple lors de contrôles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous