Accueil Monde États-Unis

Mort de George Floyd: la Maison Blanche en état de siège

Trump veut faire de la musculation. Mais rien n’y fait : les manifestants cernent pacifiquement la Maison Blanche et des responsables se distancient clairement du président.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Du jamais vu à Washington : une Maison Blanche bouclée à double tour, protégée par un réseau de barrières grillagées, et assiégée pacifiquement de toutes parts : des milliers de manifestants exigeant, selon certaines pancartes, une « révolution » pour bannir les violences policières et un racisme institutionnel profondément ancré, de gigantesques marquages au sol jaunes approuvés par la maire démocrate, Muriel Bowser, et leur message visible du ciel, « Black Lives Matter » (ou BLM, les vies des Noirs comptent). Une place aussi, renommée Black Lives Matter Plaza, juste devant l’église St John, où Donald Trump fit évacuer à coups de gaz lacrymogène des centaines de manifestants, lundi dernier, le temps d’une brève séance photo bible en main.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs