Les infos dispensables (ou pas) sur le coronavirus: à propos de Pablo Andres et des justiciers du virus

Manifestation à Copenhague, une manifestation du secteur aérien demandant la réouverture des frontières.
Manifestation à Copenhague, une manifestation du secteur aérien demandant la réouverture des frontières. - Photo AFP

1. Le chiffre du jour : un sur cinq

C’est le nombre d’établissements qui ne rouvriront pas ce lundi, avec le reste de l’horeca, selon une enquête du Syndicat neutre pour indépendants (SNI). Certains ne peuvent pas se conformer aux mesures de sécurité, d’autres redoutent de ne pas parvenir à la rentabilité. « De nombreux exploitants estiment que les mesures en vigueur dans notre pays sont trop strictes », selon la présidente du SNI, Christine Mattheeuws, laquelle pointe du doigt notamment la distance de 1,5 mètre entre les tables et les masques obligatoires pour le personnel.

2. L’image du jour

C’est le premier gros événement en mode déconfinement en Belgique. Près de 10.000 personnes ont participé à cette manifestation « Black lives matter » pour dénoncer le racisme et les violences policières. Ce rassemblement devant le Palais de justice, place Poelaert à Bruxelles, avait été autorisé moyennant un certain nombre de conditions sanitaires : distanciation sociale et manifestation statique. Des incidents ont eu lieu à l’issue de l’après-midi.

3. La citation du jour

Ils postent sur les réseaux sociaux la photo des parents qui vont se détendre au parc avec leurs enfants ou des joggeurs qui courent sans masque. La nuit, ils brisent la vitrine de commerces qui ont décliné l’invitation des autorités de fermer. Sur l’autoroute, ils font des queues de poisson aux automobilistes qui circulent dans d’autres régions que la leur (ce qu’indique leur plaque d’immatriculation). Les médias nippons, effarés, font le lien entre cette « police » et les milices citoyennes qui, pendant la guerre, patrouillaient dans les rues et dénonçaient ceux qui violaient le couvre-feu ou tenaient des propos antimilitaristes, écrit Bernard Delattre, correspondant du Soir à Tokyo, dans un étonnant article sur les justiciers du virus qui harcèlent et intimident les personnes jugées laxistes face à l’épidémie.

4. La bonne nouvelle du jour : éteindre l’épidémie en juin

On aimerait tous y croire. Le professeur de santé publique à l’ULB Yves Coppieters l’assure : il est possible d’éteindre l’épidémie en Belgique d’ici fin juin. Les chiffres sont encore toujours dans le vert et « restent positifs au niveau des indicateurs épidémiologiques », mentionne-t-il. « Dans la phase trois qui commence ce lundi, il y a encore un besoin de prudence », rappelle néanmoins Yves Coppieters. « Si on veut éteindre une fois pour toutes cette épidémie, et c’est possible d’ici fin juin de le faire, il faut qu’on garde ces gestes barrières et être capable de maîtriser les nouveaux foyers ».

5. Le détournement du jour : Pablo Andres au resto

On est à la veille de la phase 3 du déconfinement en Belgique... et de la réouverture des bars et restaurants. Pablo André ne tient plus en place, chaud boulette pour s’attabler.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous