Accueil Opinions Éditos

La longue route de George Floyd

Depuis la place Royale jusqu’au palais de justice, des milliers d’hommes et de femmes ont marché pour George Floyd, cette victime de trop, tombé en bout de chaîne, dont la mort soudain nous révulse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

L’histoire ne serait-elle qu’un long serpent qui se mord la queue, un récit qui s’enroule et se répète ? Depuis la place Royale jusqu’au palais de justice, des milliers d’hommes et de femmes monocolores sous leur masque et leur tenue sombre, ont marché pour George Floyd, cette victime de trop, tombé en bout de chaîne, dont la mort soudain nous révulse. Nous ignorons qui étaient les ancêtres de cet homme jeté à terre mais, nous souvenant des statues barbouillées parce qu’elles évoquent notre passé colonial, devant les pancartes rappelant que toutes les vies comptent, nous sommes retournés quatre siècles en arrière en songeant que tout se tient. Peut-être les ancêtres de cet homme étouffé étaient-ils originaires de la côte atlantique, ou avaient-ils été capturés dans les forêts d’Afrique centrale pour être emmenés, enchaînés, à fond de cale, dans les navires négriers ? Peut-être, arrivés sur le sol américain, avaient-ils été pesés, séparés, réduits à la valeur marchande de leur force de travail ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par DELHAYE Jean-Luc, lundi 8 juin 2020, 23:50

    Tout ça pour un camé, condamné pour trafic de drogue et attaque à main armée, et porteur du coronavirus - il aurait fallu que les policiers lui permettent de leur cracher au visage, sans doute? A quand une belle manifestation de soutien aux crapules d'Anderlecht qui attaquent, en bande, des policiers qui procèdent à une arrestation? Je continue à en avoir marre de ces gauchos allergiques à l'ordre, et pour qui n'importe quel étranger ou délinquant vaut mieux que la police qui nous protège ; vous faites moins aller votre grande gueule quand les policiers nous portent secours après des attentats terroristes. A croire que vous n'avez pas de cerveau.

  • Posté par Giuseppa Aviara, lundi 8 juin 2020, 16:21

    Les racistes d'ici et d'ailleurs ont un point commun: l'ignorance! Une ignorance crasse!

  • Posté par mauroy charles, lundi 8 juin 2020, 13:46

    Madame, je crois que vous êtes d'une mauvaise foi crasse. Jamais au grand jamais dépassée au monde. Vous connaissez mieux que quiconque la RDC , autre ZAÏRE ou ancien CONGO BELGE...et vous parler de racisme en Belgique....il n'y en a pas en RDC? Pouvez vous nous éclairer sur la différence entre racisme entre tribus et autres racismes? Ce n'est pas la même chose ? Si si c'est exactement la même chose...mais pourquoi ne pas oser le dire...ou probablement plus difficile, l'écrire....étonnant pour une journaliste couronnée de prix. À vous lire...

  • Posté par Lambert Louis, lundi 8 juin 2020, 12:54

    Rappelons quand même que ce George Floyd est un repris de justice condamné pour trafic de drogue et vol à main armée. C'est ça l'exemple parfait qu'on nous propose comme exemple de Noir bien intégré ?

  • Posté par sar mi, lundi 8 juin 2020, 12:38

    Étant d'origine "étrangère", maintenant déjà âgé, je n'ai jamais eu le temps de remercier assez les Belges d'origine qui ont été si bienveillants avec nous. (années 60). Rare est une semaine ou je ne pense à un détail vécu qui m'a servi à grandir et utiliser les outils que ce pays nous offre afin de nous développer mutuellement. Petit (ado) je découvre la grande bibliothèque scolaire et l'odeur qui y règne, voir que le monde n'est pas que mon village dans livres d'astronomie et que toutes les pensées contradictoires pouvaient être traitées sur la place publique au temps de la Grèce de Platon. Merci, merci à tous mes chers Profs dont les souvenirs me restent aussi persistants que celle de mon père mort à mes 6 ans. Merci encore aux voisins après mon "bonjour Madame, Monsieur" me répondaient en Wallon: "bonjour mi pti fi". Merci à la famille de l'entreprise qui nous employait pendant les vacances scolaires et qui employait ma mère avec autant d'attention et demandaient si ils pouvaient nous aider pour les frais scolaires... Si la réincarnation est possible, je émet le souhait de revenir dans ce pays qui permet à tout celui qui veut , peut y réussir. J'ai vu, par mon parcours, toutes les nationalités évoluer selon leur implication sans entraves. Salut sincère à tous.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs