Accueil Opinions Chroniques

Etat fasciste ou état laxiste: une redoutable et démentielle convergence

La France : Etat fasciste pour les uns, Etat laxiste pour les autres. La fusion de ces deux radicalités est-elle impensable ? L’Histoire nous apprend ces deux colères peuvent parfois n’en faire qu’une, avec comme point commun un souverainisme anti-mondialisation et anti-européen.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

C’est une France assimilée à un Etat raciste et quasi fascisant qu’ont dénoncée, ces derniers jours, à Paris, 25.000 manifestants qui se sont mobilisés en réaction aux événements qui agitent les Etats-Unis.

C’est au contraire un gouvernement laxiste, immigrationniste, accusé de ne pas couvrir sa police et de sortir les criminels de prison, que la droite musclée et l’extrême droite n’ont cessé de stigmatiser. Les uns et les autres espérant surfer sur la maxi-crise sociale que la paralysie économique, suscitée par la vague pandémique, est en passe d’exacerber.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mardi 9 juin 2020, 15:22

    C'est justement là le danger d'enfermer la pensée dans une fausse triptique (extrême gauche, pensée unique, fascisme) qui n'est rien d'autres qu'une nouvelle version frelatée de la pensée unique qui en effet, radicalise chaque jours les extrêmes jusqu'à créer un pont entre elles, une vision commune, le retour de l'Etat. Car enfin, ce que JFK oublie de dire, c'est que c'est au départ la pensée unique imposée par les néoclassiques qui a conduit à l'impasse actuelle. Depuis quarante ans, qu'on vote au centre droit ou au centre gauche, il y a la même réponse. Toujours plus d'ouverture mondialiste, toujours plus de précarité, toujours moins d'Etat, toujours plus d'immigration. Je partage moins ce dernier point mais je veux en venir là quand même. Depuis trente ans que je suit l'actualité, la droite promet dans l'opposition une politique plus stricte sur l'immigration et ne l'applique pas au pouvoir, de la même manière que la gauche promet de protéger les travailleurs dans l'opposition et s'empresse de signer des traités félons de libéralisation du commerce et des investissements une fois au pouvoir. Ce n'est peut-être même pas dans la politique menée par ces deux mouvements qui pose problème que leurs mensonges répétés à chaque fois qui conduisent les électeurs, la base, dégoûtée, à écouter soudainement les extrémistes. Ce Raoul Hedebouw comme ce Jean-Luc Mélenchon qui remettent à juste titre en cause une architecture institutionnelle absurde de l'UE qui coule dans le marbre des traités l'idéologie ultralibérale, c'est ce Tom Van Griecken (ou cette Marine Le Pen) qui promet lui, d'enfin réguler l'immigration puisque Bart de Wever a son tour à trahi. Alors oui ensuite, à l'extrémité de ces deux camps, on finit par rencontrer de foldingues qui font causes communes. Mais plutôt que de pleurnicher sur le lait renversé, JF Kahn ferait mieux de disserter sur ceux qui renversent le lait! Ca ne l'intéresse pas. Subjugué par Macron, JF Kahn déploit sa grande culture au service du vide!

  • Posté par Leotard Marc, mardi 9 juin 2020, 13:56

    Risible, tout de même, que M. Kahn ait besoin d’aller chercher de parfaits inconnus dans des époques estompées pour défendre sa vaine entreprise de salir la gauche radicale. Dire que Onfray, Mélenchon ou Bernie Sanders sont des fascistes masqués est du plus haut ridicule. Dire, pour s’en justifier, que la Commune était dirigée par des proto-fascistes est, en plus, ignoble. Les fascistes étaient à Versailles avec Thiers ! — M. Kahn a, soit un engagement pro-Européen qui le conduit à un aveuglement neo-libéral, soit un compte en banque si bien garni par ses mandants macroniens qu’il y sacrifie sa respectabilité de journaliste.

  • Posté par Hellon Stephen, lundi 8 juin 2020, 17:16

    L'extrême-droite ainsi que l'extrême-gauche ne sont que les enfants d'un système néolibéral en manque de souffle et d'idées.

  • Posté par Scheuer Dieter, lundi 8 juin 2020, 14:39

    Cher François Kahn,votre culture m’impressionne ,mais tout doucement votre discours devient inaudible! Car l’histoire ne se répète jamais ,elle se réinvente avec des éléments structurels certes semblables ,mais à toujours besoin d’un élément déclencheur ,qui lui n’est jamais le même .Je n’aime pas les écrits de Michel Onfray .Son substrat philosophique est extrêmement maigre. Son mouvement pêche par sa pensée anti-européenne simpliste et caricaturale.C’est la même chose ,par rapport à sa pensée antichretienne et antireligieuse primitive ,faussée par des raccourcis et contre-vérités invraisemblable !Néanmoins,vos comparaisons historiques sont plus que problématiques,car le statut quo est pas tenable ,l’Europe dans un état pitoyable ,les inégalités se creusent de manière abysalles et les États Unis sous Trump vraiment un état voyou !Si Michel Onfray dit ça ,ce qu’il ne fait même pas d’ailleurs ,tellement sa pensée est peu cohérente ,il ne mérite pas d'être soumis à un procès d’intention pareil! Sinon votre pensée devient aussi une caricature ,car comme horizon de celle-ci restera que ce libéralisme centriste ,lequel trouvera toujours que des alliés dans le néolibéralisme mortifère ! Bien à vous.

  • Posté par Scheuer Dieter, lundi 8 juin 2020, 14:39

    Cher François Kahn,votre culture m’impressionne ,mais tout doucement votre discours devient inaudible! Car l’histoire ne se répète jamais ,elle se réinvente avec des éléments structurels certes semblables ,mais à toujours besoin d’un élément déclencheur ,qui lui n’est jamais le même .Je n’aime pas les écrits de Michel Onfray .Son substrat philosophique est extrêmement maigre. Son mouvement pêche par sa pensée anti-européenne simpliste et caricaturale.C’est la même chose ,par rapport à sa pensée antichretienne et antireligieuse primitive ,faussée par des raccourcis et contre-vérités invraisemblable !Néanmoins,vos comparaisons historiques sont plus que problématiques,car le statut quo est pas tenable ,l’Europe dans un état pitoyable ,les inégalités se creusent de manière abysalles et les États Unis sous Trump vraiment un état voyou !Si Michel Onfray dit ça ,ce qu’il ne fait même pas d’ailleurs ,tellement sa pensée est peu cohérente ,il ne mérite pas d'être soumis à un procès d’intention pareil! Sinon votre pensée devient aussi une caricature ,car comme horizon de celle-ci restera que ce libéralisme centriste ,lequel trouvera toujours que des alliés dans le néolibéralisme mortifère ! Bien à vous.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica sur l’ouverture du droit et de la justice: où en est-on? Où va-t-on?

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : si la France commence à digitaliser ses décisions de justice, la Belgique est à la traîne. Pourtant, depuis 2007, la banque de données juriDict offre un accès gratuit et ouvert à la jurisprudence du Conseil d’Etat, en ayant recours à des logiciels libres qui garantissent l’indépendance de la juridiction vis-à-vis des tiers. Cet exemple illustre quelques enjeux essentiels pour nos démocraties.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs