Accueil Opinions Cartes blanches

«La solidarité comme moteur de société»

Des centaines de citoyens et des citoyennes ont innové, créé, imaginé et apporté des solutions pour minimiser les conséquences de la crise sanitaire. Aujourd’hui, ces volontaires de l’ombre se tournent vers les autorités, il est grand temps que les dirigeants prennent leurs responsabilités, estiment les signataires de cette carte blanche.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Cette carte blanche a été coécrite et signée par des collectifs de citoyens, des plateformes, des groupes facebook, des voisin.e.s qui, avec comme moteur la solidarité, se sont rassemblés bénévolement pendant cette crise pour proposer du soutien, sous toutes ses formes, à celles et ceux qui en avaient besoin.

Le 13 mars, tout a commencé. Nous, citoyen.ne.s, nous sommes inquiété.es pour les personnes isolées, pour les personnes sans abri, pour les personnes sans-papiers, pour les personnes âgées, pour les personnes fragilisées et celles enfermées, pour les femmes violentées, pour les malades coupé.e.s du monde, pour les proches dans l’impossible deuil, pour le personnel en première ligne, pour les enfants enfermés avec des familles en crise, pour toutes celles et ceux qu’on oublie trop souvent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs