Manifestations à Bruxelles: plusieurs syndicats de police ont déposé un préavis de grève

MINNEAPOLIS-POLICE_PROTESTS-BELGIUM
Reuters

Le syndicat de la police SNPS se joint à l’initiative du SLFP et les deux syndicats déposeront ce lundi un préavis de grève pour la zone de police de Bruxelles-Capitale-Ixelles, a indiqué le porte-parole Carlo Medo.

Le SLFP (Syndicat Libre de la Fonction Publique) et le SNPS (Syndicat Neutre de la Police) ont déposé un préavis de grève après les incidents qui ont eu lieu suite à la manifestation qui se tenait dimanche à Bruxelles.

La manifestation contre le racisme et les violences policières envers les personnes de couleur qui comptait 10.000 personnes a dérapé à hauteur de la Chaussée d’Ixelles.

Des magasins ont été pillés, des poubelles incendiées et 28 membres des forces de l’ordre ont également blessé.

>Manifestation à Bruxelles : des commerçants découvrent les dégâts infligés à leur établissement (photos et vidéo)

« Nous le faisons non seulement parce que nous partageons le même point de vue, mais aussi parce que la violence que subissent les policiers et la stigmatisation envers la police doivent maintenant cesser. La coupe est pleine », a expliqué Carlo Medo.

Le SNPS souligne que la lutte contre le coronavirus a demandé beaucoup d’efforts à la police. Lorsque des émeutes ont éclaté après la manifestation autorisée de Black Lives Matter, la coupe était pleine. « Des agents ont été insultés et raillés par des civils qui ont refusé de se conformer aux mesures de sécurité. Nous sommes contre toutes les formes de discrimination, mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de règles dans la société. Celles-ci sont claires : on ne peut pas se réunir à 10.000 personnes ».

Le président du du SLFP, Vincent Gilles, lui, a déclaré sur La Dernière Heure  : « La revendication principale de cette manifestation est la prétention d’une violence courante et exagérée des policiers Belges s’appuyant surtout sur un fond raciste. Les chiffres démontrent pleinement que c’est un fantasme ! ».

Avant d’ajouter : « S’il est évident pour le SLFP Police que tout fait de violence volontaire et illégal d’un policier doit être sanctionné, nous venons de démontrer que les policières et les policiers belges sont des personnes respectueuses dans leur énorme majorité ».

« Les collègues présents sur place ont eu un énorme sentiment d’abandon du fait de la ’réserve’ dans l’usage des moyens (arroseuses…), et dans le caractère chaotique des ordres donnés, comme ’allez à tel endroit’ ou ’revenez à la place précédente’. Nous estimons en effet – et nous allons prendre les initiatives nécessaires à cette fin – qu’autant Monsieur Close que le Gold doivent démontrer que toutes les décisions prises furent en effet subsidiaires, proportionnelles et utiles à la gestion de cet évènement… qui n’avait pas reçu d’autorisation ».

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous