Accueil Opinions Cartes blanches

«Les centres d’archives privés ont besoin d’un nouveau cadre légal»

Ce 9 juin est la Journée internationale des Archives. A cette occasion, le secteur des archives privées adresse une lettre ouverte à la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard. Les signataires déplorent que les centres d’archives privées restent considérés comme un secteur subsidiaire du patrimoine culturel.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Madame la ministre de la Culture,

La crise actuelle que vit la société belge amène les institutions, les organisations, les entreprises, les citoyen.ne.s à repenser leurs modes d’action. Des milliers de travailleurs et travailleuses sont en télétravail, des collectifs se mobilisent pour les plus précarisés ou les plus touchés par la crise sanitaire et sociale, des acteur·rice·s du secteur socioculturel continuent à mener leurs missions. Les formes des interactions ont changé ou, à l’inverse, se sont intensifiées : aux réunions en présentiel se substituent les vidéoconférences, les réseaux sociaux sont plus que jamais sollicités par la population pour (re)créer ou maintenir du lien, l’usage de plateformes où s’échangent des connaissances, des pratiques, des réflexions se répand, les communiqués, les cartes blanches se multiplient, etc. Bref, autant de traces d’une société qui vit et se (re)pense.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs