Accueil Monde Europe

Stoltenberg: «No comment» sur le projet de Trump en Allemagne mais il faut «être plus unis»

Le nº1 de l’Otan s’est entretenu au téléphone avec le président des Etats-Unis qui aurait décidé en solo de retirer un bon quart des troupes US basées en Allemagne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Le coronavirus a « amplifié les tendances et tensions existantes, s’agissant de notre sécurité », a averti lundi le secrétaire général de l’Otan. Si Jens Stoltenberg pensait à la spectaculaire dégradation du lien transatlantique à l’ère Trump, il s’est bien gardé de le dire, préférant énumérer l’activisme militaire russe, la menace terroriste, la désinformation et « l’essor de la Chine qui bouscule fondamentalement l’équilibre global des forces ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs