Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «Pour le déconfinement de nos universités!»

De nombreux membres de toute la communauté universitaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, (personnel enseignant, scientifique, administratif et étudiants) demandent la réouverture des universités lors de la session d’août et la rentrée 2020-2021 et s’adressent aux autorités politiques afin qu’elles mènent une réforme en profondeur de l’enseignement supérieur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Actuellement, plus de 100.000 étudiants passent leurs examens universitaires exclusivement en ligne. Malgré nos efforts titanesques, cette session organisée à distance connaît d’inévitables ratés, dont la presse s’est fait l’écho. En outre, ne soyons pas dupes : même quand apparemment « tout fonctionne », l’évaluation en ligne ne peut être considérée comme un succès. Elle est pour nous tous une source de stress et d’épuisement. Pour les étudiants, les examens en ligne sont source de criantes inégalités. L’égalité technologique est loin d’être atteinte chez les jeunes de la Fédération Wallonie-Bruxelles – sans parler des étudiants étrangers –, malgré les efforts fournis en urgence par les universités. De plus, l’évaluation en ligne condamne les étudiants à l’isolement. Chacun se retrouve seul face à son examen, après un confinement qui a marqué la fermeture des campus et la fin de toute vie collective universitaire. Aujourd’hui, le déconfinement gagne peu à peu tous les secteurs de la société belge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dejolier Bruno, mardi 9 juin 2020, 11:53

    Tout mon soutien a la communaute universitaire.

  • Posté par Casier Etienne, mardi 9 juin 2020, 10:43

    La Ministre se tait dans toutes les langues après nous avoir imposé un calendrier éreintant. Les deux agences dédiées aux universités (ARES et AEQES) n’ont ni fourni de soutien aux établissements, ni développé d’outils communs aux universités francophones...En effet que fait madame Glatigny ? Existe-t-elle en tant que Ministre ????

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs