Accueil Monde

La publication de l’Etat islamique «Dabiq» de plus en plus politique

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Dans sa publication de propagande baptisée «Dabiq», le groupe terroriste Etat islamique (EI) diffuse des messages moins religieux et de plus en plus politiques, ressort-il d’une étude de l’université KU Leuven, rendue publique lundi lors d’un congrès à Bruxelles.

Les auteurs ont analysé les douze premiers numéros de cette publication. «Après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, on renvoie ainsi à des bombardements de la France contre l’EI depuis septembre 2014», explique le chercheur Thomas Frissen. Une autre tendance est la déshumanisation accrue des ennemis de l’EI: «Ces personnes sont appelées ’croisés’, ’infidèles’ ou ’Juifs’ .» «En déshumanisant ses adversaires, l’EI parvient ainsi à mieux faire accepter l’horreur. Cette méthode a été utilisée par les nazis pour justifier l’extermination des Juifs; ou par les Américains pour maltraiter des Irakiens à la prison d’Abu Ghraib.», poursuit M. Frissen.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs