Selon une étude d’Orange, 40% des Belges sont moins stressés en télétravail

Selon une étude d’Orange, 40% des Belges sont moins stressés en télétravail

Alors que la Belgique se déconfine de plus en plus, Orange Belgium a lancé une enquête quant aux habitudes des Belges durant le confinement. Selon le communiqué, « il semble qu’ils soient moins stressés en télétravail, se sentent plus proches de leur famille et suivent l’actualité de plus près ».

On apprend d’ailleurs que « près de la moitié des personnes encore en mesure de travailler pratiquent le télétravail. Parmi celles-là, 42 % affirment ressentir moins de stress lié au travail que sur leur lieu de travail ». La productivité, elle, semble au résultat. « Plus de 6 Belges sur 10 sont au moins aussi efficaces chez eux. 23 % se disent même plus productifs ».

Appel avec la famille

Autre constat soulevé par l’enquête : « les Belges n’ont jamais été aussi connectés à leurs amis et à leur famille. Plus de la moitié des répondants (54 %) ont déclaré avoir entretenu plus de contacts avec leurs amis et leur famille pendant la crise du Covid-19. »

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Philippe Lawson (à droite)

    Philippe Lawson quitte les Éditions de L’Avenir

  2. d-20200615-GGKVC7 2020-07-29 11:35:10

    Coronavirus: comment les experts classent les différentes destinations

  3. A l’entrée de la villa, cette sculpture en bronze de Miquel Barcelo a des allures de créature mythique sauvée des eaux
: normal, il s’agit d’Alycastre, dragon légendaire envoyé sur l’île par Poséidon et terrassé par Ulysse.

    Art dans la nature: à deux pas des plages, la Fondation Carmignac

La chronique
  • Lettre d’Europe: pour le climat, un objectif de papier mais des mesures insuffisantes en Belgique

    Comme la plupart des pays d’Europe, la Belgique connaîtra une forte baisse de ses émissions de gaz à effet de serre suite au ralentissement économique causé par la crise du Covid-19. Selon le Bureau du Plan, organisme indépendant d’intérêt public qui réalise des études et de la prospective, elles devraient plonger de 13 % entre 2019 et 2020. Mais le répit sera de courte durée : elles devraient ensuite se redresser. A tel point que, selon les experts du Plan, la baisse enregistrée entre 2019 et 2025 ne devrait être finalement que de 5 %.

    Si elle se vérifie, cette trajectoire ne permettra pas à la Belgique d’atteindre son objectif de réduction : -35 % par rapport à 2005 dans le secteur non-industriel (non-ETS, en jargon). Mais les prévisions du Plan ont ceci de particulier qu’elles sont réalisées « à politiques inchangées ». Les experts n’intègrent dans leurs calculs que les décisions prises et en...

    Lire la suite

  • L’héroïsation des infirmières et des infirmiers a ses paradoxes

    Il est beaucoup question de l’héroïsation des infirmières et des infirmiers depuis quelques mois. La crise sanitaire les a mis comme jamais en évidence. Les soins intensifs se sont invités dans nos foyers à la faveur des journaux télévisés. Nous avons pu assister « en direct » au combat de celles et ceux qui luttent contre le Covid parmi les tuyaux et les respirateurs.

    L’admiration portée à cette profession majoritairement féminine s’en trouve amplifiée, même si l’on regrette bien sûr qu’il...

    Lire la suite