Enseignement supérieur: mise au point concernant les examens de seconde session

Enseignement supérieur: mise au point concernant les examens de seconde session

Ce mardi, en début d’après-midi, Valérie Glatigny, ministre de l’Enseignement supérieur, indiquait devant le parlement que les examens de seconde session dans l’enseignement supérieur prévus en août et début septembre prochains devraient tous être organisés sur un mode présentiel, et non à distance.

Ce soir, un communiqué fait office de mise au point et indique qu’on se dirige vers une organisation mixte présentiel/distance pour la seconde session et que tout s’organisera en concertation avec le secteur.

«  Depuis le début de la crise, la ministre de l’enseignement supérieur Valérie Glatigny a rencontré à sept reprises l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur afin de préparer au mieux la fin de l’année académique, la seconde session et l’organisation de la rentrée académique 2020 », peut-on notamment lire.

Attention particulière aux plus fragiles

Un peu plus loin, la ministre réaffirme son souhait de «  pouvoir revenir progressivement à une situation normalisée sur le plan pédagogique, c’est-à-dire, une relation qui permet au professeur et à l’étudiant d’être en présence, dès lors que les conditions pour ce faire sont réunies. Il convient toutefois d’accorder une attention particulière aux personnes fragilisées, pour lesquelles un protocole d’encadrement spécifique a été communiqué aux établissements »

Sans oublier les contraintes logistiques et organisationnelles des établissements.

Priorité aux nouveaux élèves

Pour la rentrée académique 2020/2021, des précisions ont également été données. «  Un consensus s’est dégagé pour considérer que les étudiants qui entameront des études supérieures devraient être les premiers à profiter d’un enseignement en présentiel, ceci afin d’assurer une transition avec l’enseignement secondaire et de faciliter l’acquisition des « codes » de l’enseignement supérieur. »

« Que ce soit pour l’organisation de la 2ème session et pour la rentrée académique, la ministre invite chaque établissement à définir son mode de fonctionnement sur la base d’une concertation interne constructive. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous