Pascal Smet, secrétaire d’État du patrimoine et de l’urbanisme, veut un débat sur les statues de Léopold II à Bruxelles

Pascal Smet, secrétaire d’État du patrimoine et de l’urbanisme, veut un débat sur les statues de Léopold II à Bruxelles

Le secrétaire d’État au Patrimoine et à l’Urbanisme, Pascal Smet, demandera au gouvernement bruxellois d’organiser un débat sur l’avenir des statues du roi Léopold II dans la région de Bruxelles-Capitale. Si ce débat, incluant la communauté congolaise à Bruxelles et les scientifiques, montre que ces statues doivent disparaître, il est prêt à délivrer les permis nécessaires.

Un débat nécessaire

Selon M. Smet, un débat sur le roi Léopold II est nécessaire, à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance congolaise, du mouvement Black Lives Matters et de la pétition qui a recueilli 60 000 signatures en peu de temps.

La communauté congolaise de Bruxelles et les scientifiques doivent également être écoutés. Il veut demander au gouvernement de nommer un groupe de travail d’experts, qui devra se pencher sur la question à l’extérieur.

Cinq lieux problématiques

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, il y a cinq références au roi contesté : le tunnel Léopold II, trois bustes et la grande statue de la place du Trône. Il y a deux visions de leur avenir : l’une veut laisser les statues, avec le contexte et l’explication nécessaires ; l’autre veut qu’elles soient enlevées.

Quelle que soit l’issue du débat, Pascal Smet estime qu’il devrait y avoir un « mémorial de la décolonisation » à Bruxelles. Dans ce mémorial, les statues peuvent être incorporées, ajoute-t-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous