Caroline Désir, ministre de l’Enseignement: «L’histoire belge du Congo est trop souvent ignorée, nous ne pouvons plus tolérer cette lacune»

Caroline Désir, ministre de l’Enseignement: «L’histoire belge du Congo est trop souvent ignorée, nous ne pouvons plus tolérer cette lacune»

La ministre de l’Enseignement francophone, Caroline Désir, a répondu à la lettre ouverte adressée par Cécile Djunga et publiée sur notre site internet.

Dans une vidéo Facebook, la socialiste a expliqué combien le combat contre le racisme était important et devait s’inscrire dans les réformes menées actuellement dans le domaine de l’enseignement.

Combler des lacunes

« Ce n’est pas tellement que l’histoire du Congo ou de la colonisation se fait de façon maladroite sur base de références dépassées, c’est surtout que cette histoire est trop souvent ignorée. La plupart des élèves n’entendent pas parler de la colonisation belge au Congo ni des mécanismes d’exploitation et de domination. Nous ne pouvons plus tolérer cette lacune », a rappelé Caroline Désir.

La ministre l’assure, dans le nouveau parcours d’apprentissage des élèves, l’histoire du Congo, de son indépendant et de sa colonisation seront abordés et systématiques. Le lien direct sera fait avec l’histoire belge. Caroline Désir veut également développer des outils pédagogiques pour les enseignants.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous