«Il n’y a pas de racisme structurel au sein de la police en Belgique», selon Pieter De Crem

«Il n’y a pas de racisme structurel au sein de la police en Belgique», selon Pieter De Crem
Photo News

Il n’y a pas de problème de racisme structurel au sein de la police (en Belgique) », a affirmé mercredi le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V), interrogé en commission de la Chambre. « Peu de plaintes pour racisme sont déposées auprès du Comité P, soit 45 entre avril et décembre 2017, alors que les corps de police comptent quelque 50.000 personnes. Et la majorité des plaintes sont qualifiées comme non-fondées. »

Pieter De Crem était interrogé en commission de l’Intérieur de la Chambre sur la question du racisme au sein des corps de police belges, dans le contexte de la mort de George Floyd aux Etats-Unis, victime de violences policières.

Entre avril 2017 et décembre 2017 : 99 plaintes pour discrimination, dont 45 pour racisme, ont été déposées au sein du comité P, le Comité permanent de contrôle des services de police. Au final, onze dossiers pour faits de racisme ont été ouverts à charge des fonctionnaires de police.

Pour toute l’année 2017, neuf enquêtes judiciaires ont été ouvertes pour racisme et sept pour xénophobie, peut-on lire dans le rapport annuel du Comité P.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous