Accueil Société

Au moins 15 millions d’euros engagés pour des tests à l’utilité controversée

Au plus fort de la crise du coronavirus, le fédéral a passé une commande de 3,65 millions de tests sérologiques à l’entreprise liégeoise ZenTech. Une première salve a été fabriquée mais pas livrée puisque l’Etat ne paie pas. Pourquoi ? Les autorités sanitaires ne sont toujours pas convaincues de leur utilité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

A-t-on commandé des millions de tests sérologiques à l’entreprise liégeoise ZenTech sans savoir ce qu’on allait en faire ? On semble le penser de plus en plus au plus haut niveau de l’Etat fédéral et des autorités sanitaires belges. Le RMG, qui fait la pluie et le beau temps en matière d’autorisations et de directives dans la gestion de la crise du coronavirus, ne serait toujours pas convaincu de l’utilité de ces tests rapides qui permettent de détecter en dix minutes la présence d’anticorps dans le sang.

Ces doutes, justifiés officiellement par l’absence de recul suffisant, bloquent toute avancée dans le dossier. Or, la Belgique a signé mi-avril un contrat avec ZenTech qui l’engage à acheter 3,65 millions de tests sérologiques, livrés en plusieurs étapes d’ici à la fin de l’année 2020. Selon nos informations, cela représenterait un montant total estimé entre 15 et 20 millions d’euros. Le secret concernant le chiffre exact est bien gardé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Theys Jos, jeudi 11 juin 2020, 11:20

    Dans ce cas, l'argent du contribuable est très bien géré. Engager de l'argent c'est prévoir la munition pour un but bien déterminé . On paie seulement après commande et livraison. Le rédacteur de l'article a compris que De Block est censé signer des bons de précommande qui permettraient d'avancer l'argent à Zentech pour démarrer la production des tests. Mais les scientifiques n'en ont plus besoin pour l'instant. D'ailleurs, il me semble plus intéressant de tester si un patient est positif que de tester son immunité avec le test de Zentech.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 11 juin 2020, 10:05

    Je pourrais conseiller à Zentech de déménager à Luxembourg. Dans ce cas, comme pour les masques, ils auraient plus de chance de vendre leur test. En Belgique, nul n'est prophète dans son pays surtout si on reçoit le soutien d'Elio. La question la plus importante est de savoir quelles sont les performances du test (taux de faux positifs et de faux négatifs). Si le prix est acceptable pourquoi aller chercher ailleurs un test produit chez nous?

  • Posté par Rasquin André, jeudi 11 juin 2020, 16:51

    100% d'accord avec vous ... mais pas sur le lieu de déménagement ! je conseille mère Flandre ! là où tout est meilleur !!!

  • Posté par De Visscher Daniel, jeudi 11 juin 2020, 9:34

    Hé! Ho! On va arrêter les conneries? Cela commence à bien faire. Une très légère" irritation" semble tous nous gagner! Pour mémoire: mesdames, messieurs les responsables, c'est notre argent à tous. A bon entendeur...

  • Posté par De Visscher Daniel, jeudi 11 juin 2020, 9:34

    Hé! Ho! On va arrêter les conneries? Cela commence à bien faire. Une très légère" irritation" semble tous nous gagner! Pour mémoire: mesdames, messieurs les responsables, c'est notre argent à tous. A bon entendeur...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs