Accueil Monde

Conflit en Syrie: prudence de Washington sur le retrait des forces russes

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La Maison Blanche a réagi avec prudence à l’annonce par le président russe Vladimir Poutine du retrait de la majeure partie du contingent militaire déployé en Syrie, jugeant prématuré de spéculer sur l’impact possible sur les négociations en cours.

« Il faudra voir exactement quelles sont les intentions de la Russie », a déclaré Josh Earnest, porte-parole du président américain Barack Obama. « Il est difficile pour moi de mesurer quelles implications cela aura sur les négociations en cours, comment cela modifiera la dynamique », a-t-il ajouté lors de son point de presse quotidien.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs