Accueil Économie Mobilité

Dans quatre accidents de vélo sur cinq, aucune voiture n’est impliquée

L’étude souligne l’importance de l’entretien des infrastructures et de garder les pistes cyclables planes.

Temps de lecture: 1 min

Aucun véhicule motorisé n’est impliqué dans 83 % des accidents de vélo, selon une étude sur les admissions à l’hôpital réalisées par la Vrije Universiteit Brussel (VUB) et l’université de Gand (UGent), en collaboration avec l’université d’Utrecht et la Fondation néerlandaise de recherche sur la sécurité routière. L’information est publiée jeudi par le journal De Standaard.

La plupart du temps, il s’agit d’accidents qui surviennent sans qu’une autre personne que le cycliste soit impliquée, qu’il s’agisse de chutes ou de collisions avec un obstacle.

« Les potelets sont très dangereux », explique le professeur Bas de Geus, qui a mené l’étude pour la VUB. « Ils se trouvent souvent au milieu d’une piste cyclable, pour arrêter les voitures. Mais une collision avec un potelet à 15 voire 20 km/h a souvent des conséquences catastrophiques. C’est comme une collision frontale avec un mur. »

L’étude souligne l’importance de l’entretien des infrastructures et de garder les pistes cyclables planes, « sans potelets, trous ni bordures. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par NICODEME CLAUDE, dimanche 14 juin 2020, 11:13

    Il est vrai que les pistes cyclables et/ou routes sont dans un états abominable: trous, bosses, fosses, dénivelés, bordures, dalles déchaussées, etc... Cela se sent déjà en voiture mais en vélo, c'est encore pire. Perso, je roule en mobylette électrique et je suis "secoué " en permanence. Avec tous les risques induits. Même les casse-vitesses, sont un danger? Comme le souligne l'étude mentionnée dans l'article, il faut souligner l’importance de l’entretien des infrastructures et garder les pistes cyclables planes, « sans potelets, trous ni bordures. » Par contre, et je suis d'accord avec certains posts ci-dessous, les cyclistes devraient souvent faire plus attention (car même s'ils sont prioritaires ou usagers faibles, en cas d'accident, ce sera tout de même leur corps qui subira les dégats) et aussi respecter le code de la route.

  • Posté par NICODEME CLAUDE, dimanche 14 juin 2020, 11:08

    Il est vrai que les pistes cyclables et/ou routes sont dans un états abominable: trous, bosses, fosses, dénivelés, bordures, dalles déchaussées, etc... Cela se sent déjà en voiture mais en vélo, c'est encore pire. Perso, je roule en mobylette électrique et je suis "secoué " en permanence. Avec tous les risques induits. Même les casse-vitesses, sont un danger? Comme le souligne l'étude mentionnée dans l'article, il faut souligner l’importance de l’entretien des infrastructures et garder les pistes cyclables planes, « sans potelets, trous ni bordures. »

  • Posté par Ancion Eric, samedi 13 juin 2020, 11:18

    Mais c'est la vitesse sur autoroute qui tue! Vite des contrôles et des radars.........

  • Posté par Moris gérard, jeudi 11 juin 2020, 18:32

    ça ne m'étonne pas de cette info.Quand je vois les gusses faire des acrobaties sur leur VTT...ce n'est pas du tout du cyclisme.Mais on parle du casque..inutile de toute façon.Une décoration ni plus ni moins pour faire vendre de la camelote chinoise une fois de plus.

  • Posté par Pierre Lison, jeudi 11 juin 2020, 17:47

    Nous allons vers un Permis-vélo ;¬))

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs