Bruxelles: une PME sur trois menacée

Bruxelles: une PME sur trois menacée

Près d’un tiers des PME bruxelloises (27,9%) qui étaient encore en bonne santé avant la crise liée au coronavirus n’ont pas de réserves propres suffisantes pour survivre à cette crise, soit 22.110 entreprises, a fait savoir mercredi l’organisation entrepreneuriale Unizo sur la base d’une recherche effectuée par le spécialiste de l’information commerciale Graydon. En outre, 10.451 PME (13,1% du total) semblent ne disposer que de réserves modérées avec lesquelles elles peuvent à peine survivre.

Unizo met en garde contre un massacre économique dans la capitale. «S’il n’y a pas d’aide supplémentaire, de nombreuses PME viables vont déposer le bilan et disparaître, tandis que d’autres vont se diriger vers la faillite.»

L’Union des entrepreneurs indépendants demande donc aux autorités bruxelloises de concentrer les prochaines mesures de recouvrement sur ce type d’entreprises. «Cela peut se faire principalement par des mesures de soutien financier, telles que le renforcement du Fonds de garantie de Bruxelles, l’octroi de prêts subordonnés par Finance.brussels et la mobilisation de capitaux privés via le prêt «win-win"», a-t-elle indiqué.

Si l’on considère chaque secteur, ce sont principalement l’hôtellerie et la restauration, le commerce de détail, les activités créatives et les événements qui semblent être en difficulté.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. REOUVERTURE DES TERRASSES DE L HORECA

    Réouverture des terrasses: « On se retrouve comme s’il n’y avait pas eu de confinement »

  2. BaroRelance

    Baromètre de la relance: une sortie de crise sous le signe de la modération salariale

  3. Les gestionnaires de salles de sport estiment avoir déjà perdu une partie de leur clientèle.

    Les oubliés du fond de la salle (de sport)

La chronique
  • La chronique Carta Academica: serons-nous du bon côté de l’histoire avec notre gestion des vaccins covid?

     

    Le développement rapide des vaccins covid est une réussite formidable. Il montre ce qui peut être accompli lorsque l’ingéniosité humaine, de solides connaissances et un savoir-faire en recherche médicale, et des capacités de production importantes du secteur privé sont soutenus par des subventions massives tout au long de la chaîne de recherche, développement, et fabrication.

    Toutefois, l’innovation est futile si les vaccins ne sont pas disponibles à grande échelle et de manière équitable. Un an après le début de la pandémie, plus d’un milliard de doses de vaccin ont été administrées dans le monde, dont 80 % dans seulement 10 pays. Moins de 20 millions de doses ont été inoculées sur l’ensemble du continent africain, pour 1,36 milliard d’...

    Lire la suite

  • Les nouvelles sont (enfin) bonnes: savourez!

    C’est un signe qui ne trompe pas : ce vendredi, les conversations commençaient par « et alors, tu es vacciné » mais se terminaient par « bonnes terrasses ! ». Il y avait encore mieux pour croire au bout du tunnel : entendre sur Bel RTL le ministre de la santé Frank Vandenbroucke dire qu’on pouvait « se réjouir », conclure au succès du premier défi de vaccination et surtout évoquer pour la première fois la possibilité d’« esquisser mardi, lors du Codeco, un plan de retour à la normale,...

    Lire la suite