Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

Se déconfiner, oui; {s’épivarder}, pas encore!

Pour mettre au parfum celles et ceux qui en sont restés à faire la java, voire à s’enjailler…

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Les embardées langagières des personnalités politiques font souvent les choux gras des chroniques de langue. Celle-ci a quelquefois versé dans cette pratique, épinglant tel président de parti qui se gausse à contresens ou tel président de Région qui va de paire en impair. Mais si ces fredaines ont manifestement échappé à la conscience de leur auteur, il en est d’autres qui résultent d’un choix mûrement (?) réfléchi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Rahier Pierre, lundi 15 juin 2020, 16:26

    Merci. J'ai m'enrichis d'un verbe que je ne manquerai pas d'utiliser un de ces quatre... Mais, notre cher Elio n'aurait-il pas dû dire "Si nous pouvions aller dans une discothèque et NOUS épivarder un peu, ce serait très agréable" ?

  • Posté par Michel Francard, lundi 15 juin 2020, 20:10

    Bien sûr. Cette coordination asymétrique est peut-être liée à l'oralité...

  • Posté par Otte Gérard, lundi 15 juin 2020, 0:44

    Il n'a pas pris longtemps à TATAouiner pour emprunter ce canadianisme ayant souvent enfirouapé le peuple belge.

  • Posté par Rahier Pierre, lundi 15 juin 2020, 16:34

    Enfirouaper... Un verbe qui sied particulièrement au père Michel et à son fils.

  • Posté par Otte Gérard, lundi 15 juin 2020, 1:41

    Quoique, ayant fustigé la réforme Copernic, il est resté fondamentalement très "eliocentrique"

Plus de commentaires

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs