Accueil Économie

Déchets nucléaires: 10.000 réactions reçues par l’Ondraf

La consultation publique sur l’enfouissement souterrain des déchets nucléaires se termine ce samedi, malgré le (dé)confinement. Pour l’Ondraf, il est urgent que le gouvernement décide.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Le confinement n’y aura rien changé : c’est bien ce samedi que s’achève le processus de (première) consultation du public sur le sort à réserver aux déchets nucléaires les plus dangereux. Menée par l’Office des déchets radioactifs et des matières fissiles (Ondraf), elle doit permettre de trancher le principe de l’enfouissement souterrain (on parle de « stockage géologique ») de ces matières hautement radioactives (et qui le resteront pendant des centaines de milliers d’années). C’est que la Belgique est l’un des trois seuls pays de l’OCDE (avec l’Italie et le Mexique) disposant de réacteurs nucléaires qui n’ont pas encore décidé de ce qu’il va faire des déchets à haute activité et/ou de longue durée de vie. Depuis 1975 et la mise en service de Doel 1 jusqu’à la fermeture programmée en 2025 du dernier réacteur (ce sera Doel 2), l’Ondraf estime que ce sont plus de 13.000 m3 de déchets qu’il faudra entreposer sous terre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, vendredi 12 juin 2020, 14:57

    Bien d'accord avec les 2 intervenants précédents (ci-dessous) ! Et puisque c'est comme ça, je suis définitivement contre le nucléaire. Tant pis si l'on manque d'électricité en 2025. On se passera d'électroménager, de TV, d'ordinateur et on s'éclairera à la bougie, se réveillera avec un bon vieux réveil mécanique, on reviendra aux postes de radio sur piles uniquement, etc. Quand on veut du progrès, il faut tenir compte de tout et ne pas reporter les problèmes à plus tard.

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, vendredi 12 juin 2020, 14:57

    Bien d'accord avec les 2 intervenants précédents (ci-dessous) ! Et puisque c'est comme ça, je suis définitivement contre le nucléaire. Tant pis si l'on manque d'électricité en 2025. On se passera d'électroménager, de TV, d'ordinateur et on s'éclairera à la bougie, se réveillera avec un bon vieux réveil mécanique, on reviendra aux postes de radio sur piles uniquement, etc. Quand on veut du progrès, il faut tenir compte de tout et ne pas reporter les problèmes à plus tard.

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, vendredi 12 juin 2020, 14:57

    Bien d'accord avec les 2 intervenants précédents (ci-dessous) ! Et puisque c'est comme ça, je suis définitivement contre le nucléaire. Tant pis si l'on manque d'électricité en 2025. On se passera d'électroménager, de TV, d'ordinateur et on s'éclairera à la bougie, se réveillera avec un bon vieux réveil mécanique, on reviendra aux postes de radio sur piles uniquement, etc. Quand on veut du progrès, il faut tenir compte de tout et ne pas reporter les problèmes à plus tard.

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, vendredi 12 juin 2020, 14:57

    Bien d'accord avec les 2 intervenants précédents (ci-dessous) ! Et puisque c'est comme ça, je suis définitivement contre le nucléaire. Tant pis si l'on manque d'électricité en 2025. On se passera d'électroménager, de TV, d'ordinateur et on s'éclairera à la bougie, se réveillera avec un bon vieux réveil mécanique, on reviendra aux postes de radio sur piles uniquement, etc. Quand on veut du progrès, il faut tenir compte de tout et ne pas reporter les problèmes à plus tard.

  • Posté par G Jean Luc, vendredi 12 juin 2020, 14:54

    Plutôt que d'empoisonner la terre de nos enfants, SpaceX peut envoyer plus de 13tonnes vers le soleil avec sa Falcon 9, ça prolongerait un peu la vie du soleil. Ca vaut le cout et le coup, non?

Plus de commentaires

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs