Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «En Belgique, les femmes ne comptent pas!»

Ce serait le moment opportun pour réparer les injustices que subissent les femmes, affirme dans une carte blanche Sylvie Lausberg au nom du Conseil des femmes francophones de Belgique

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Les femmes de Belgique ne comptent pas les heures passées à s’occuper des autres, leurs enfants, les proches malades ou les parents âgés. Le temps partiel concerne quatre fois plus de femmes que d’hommes.

Les femmes qui travaillent à temps plein ne comptent pas, dans leur porte-monnaie, ce qui leur est enlevé chaque année parce qu’elles sont femmes. À travail égal, salaire inégal ! En Belgique, en 2019, il y a en moyenne 500€ d’écart entre le salaire d’un homme et celui d’une femme, pour le même poste dans la même entreprise. Un exemple parmi d’autres, dans le secteur de la culture réputé respectueux des droits fondamentaux, les hommes trustent trois quarts des postes de direction de théâtre, et s’arrogent donc les meilleurs salaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Sevasti Diakovasiliou, dimanche 14 juin 2020, 12:14

    Bravo pour cet article. Très bien écrit, clair et vrai. La misogynie doit être éradiquée, les femmes comptent aussi!

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs