Accueil Société

Les présidents du CD&V et du SP.A estiment que la Belgique doit présenter ses excuses au Congo

Conner Rousseau pense qu'il est important que des mesures soient prises contre la discrimination et le racisme aujourd'hui.

Temps de lecture: 2 min

Après le président de CD&V, Joachim Coens, SP.A., le président Conner Rousseau pense également que notre pays devrait présenter des excuses au Congo pour ce qui s'est passé pendant la colonisation. Rousseau pense qu'il est important que des mesures soient prises contre la discrimination et le racisme aujourd'hui.

Dans « De Appointment » jeudi, le président de CD&V, Joachim Coens a déclaré que l'anniversaire de l'indépendance serait « un bon moment » pour le gouvernement belge de reconnaître les problèmes de notre passé colonial. Coens estime que le roi Philippe est la « personne la plus appropriée » pour en parler, bien que les déclarations du roi devraient toujours être couvertes par le gouvernement.

Envoyer un signal

Le président de la SP.A., Conner Rousseau, est d'accord avec cette déclaration. « A l'heure où beaucoup de gens se rassemblent pour donner un signal positif contre l'oppression et le racisme, 60 ans après l'indépendance du Congo, c'est l'occasion idéale pour un pays de présenter ses excuses au Congo. Cela peut être fait par le roi ou par le gouvernement. Cela revient en fait à la même chose », a-t-il déclaré à la radio de la VRT.

« Bien sûr, la Belgique doit s'excuser, mais il est encore plus important que la Belgique prenne enfin des mesures concrètes pour lutter contre le racisme et la discrimination. Les excuses sont nécessaires, mais les personnes qui sont encore victimes de discrimination attendent une action politique contre la discrimination dans le présent plutôt que des excuses pour le racisme et la discrimination dans le passé », a conclu M. Rousseau.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 12 juin 2020, 15:55

    Ca fera avancer le schmilbilic? l'après 30 juin 1960 n'était pas une période de fol amour blancs/noirs, ni entre noirs/noirs. N'a-t-on pas parlé de rébellion? Kolwézi? Stanleyville? le Kivu?

  • Posté par Bruneau Christiane, vendredi 12 juin 2020, 15:29

    Par réciprocité, le Congo devra s"excuser des insultes de Lumumba lors de l'indépendance !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 12 juin 2020, 13:25

    Les jésuites et toutes le congrégations religieuses devraient être les toutes premières à s'excuser. Elles ont été les suppôts de la colonisation, et attisé les haines entre ethnies. Le président du CDNV est bien placé pour les interpeller à ce sujet. De même que la FEB doit faire acte de contrition pour toutes les entreprises style Gécamines et autre qui ont scandaleusement exploité le Congo, et fait peu de cas des habitants.

  • Posté par Platteau Philippe, vendredi 12 juin 2020, 13:43

    La FEB n'a rien à voir avec la Gécamines, qui est le résultat de la nationalisation de l'union Minière par Mobutu....... Au contraire l'Union Minière a investi de 1908 à 1968 des sommes énormes qui en ont fait une des plus grandes industries africaines de l'époque . Il faut remarquer qu'aujourd'hui, avec le même outil la Gécamines ne produit qu'une fraction de ce que faisiat l'UM ( 40.000 t en 2019 pour la Gécamines contre un record 300.000 t de cu en 1960 pour l'UM)

  • Posté par Monsieur Alain, vendredi 12 juin 2020, 12:09

    Que ceux souhaitent s'excuser, s'excusent ! Mes aïeux et moi-même, nous ne sommes responsables de rien du tout. Mes ancêtres crevaient de faim dans les champs ou au fonds des mines. Elles.ils n'ont retiré aucun avantage quelconque de cette entreprise, d'ailleurs, à l'époque, il n'avaient même pas le droit de vote, c'est dire. Et que penser encore de la responsabilité coloniale de tous nos compatriotes d'aujourd'hui dont les aïeux ne vivaient même pas sur le territoire belge à l'époque. Si les cathos flamands souhaitent faire acte de contrition, qu'ils le fassent en leur nom propre, ils étaient les premiers concernés sur place et c'est - de plus - bien dans leur profil. Dans les excuses à faire, qu'on n'oublie pas non plus les autres nationalités occidentales présentes sur place. La grande majorité des belges d'aujourd'hui et d'alors n'a été mêlés en rien aux massacres et n'en n'ont retiré aucun enrichissement. Depuis le départ, la dimension "Belgique" a été mise en avant pour impliquer le plus grand nombre dans une entreprise qui ne devait enrichir que quelques uns.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko