Accueil Belgique Politique

Cour constitutionnelle: Rajae Maouane, «amère» malgré l’élection de Thierry Detienne, dénonce le «privilège blanc»

Lors de sa première candidature, Zakia Khattabi avait été la cible de campagnes menées par la N-VA et le Vlaams Belang. Il lui avait aussi manqué les voix du MR.

Temps de lecture: 2 min

La co-présidente d’Ecolo Rajae Maouane a fait part vendredi sur la chaîne d’information en continu LN24 de son amertume à la suite des événements qui ont conduit à l’élection vendredi de Thierry Detienne comme juge à la Cour constitutionnelle.

L’ancien ministre wallon écologiste a été élu facilement juge à la Cour constitutionnelle vendredi au Sénat. Ecolo avait proposé cette candidature après le double échec de son ancienne co-présidente Zakia Khattabi.

« Félicitations à Thierry Detienne qui est un excellent candidat. Il va défendre avec talent les valeurs démocratiques de notre Etat de droit », a déclaré Rajae Maouane.

Amertume

« Mais il y a un côté amer. On a essayé de faire élire Mme Khattabi. Elle avait toutes les qualités requises pour occuper ce poste. Et aujourd’hui, on a vu que tous les arguments qui avaient été avancés par certains, comme le fait qu’elle n’est pas juriste, ne se sont pas posés aujourd’hui pour Thierry Detienne. Est-ce que ce n’est pas, dans le contexte actuel, encore l’illustration du privilège blanc ? », s’est-elle interrogée.

Lors de sa première candidature, Zakia Khattabi avait été la cible de campagnes menées par la N-VA et le Vlaams Belang. Il lui avait aussi manqué les voix du MR.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

  • Posté par Stassart Guy, samedi 13 juin 2020, 12:04

    Voilà le vrai visage d'Ecolo. Des extrémistes de gauche déguisé dans un costume vert pour mieux nous leurrer. Il est grand temps que la population se réveille pour éviter la catastrophe.

  • Posté par Robin Stéphane, lundi 15 juin 2020, 21:39

    Tiens, un commentaire encore plus c.. que celui de Madame Moauane ! On part en vrille :-)

  • Posté par Diogènes Alexandre, samedi 13 juin 2020, 12:40

    Ecolo est un parti de gauche? Si oui, c'est la gauche caviar, huîtres et champagne et des représentants qui pensent plus à leur réélection qu'à l'écologie. A voir ces BCBG, on en arriverait à regretter les barbus et chevelus vélocipédistes du début du mouvement.

  • Posté par Diogènes Alexandre, samedi 13 juin 2020, 11:55

    Les réactions des pontes Ecolo deviennent très inquiétantes. Quelle déception de voir ce parti se prélasser dans la m.... politicienne.

  • Posté par Delpierre Bernard, samedi 13 juin 2020, 11:55

    La Cour constitutionnelle joue un rôle essentiel puisqu'elle est la seule en mesure d'annuler des lois et décrets non conformes à la constitution.Si la première moitié des candidats doivent nécessairement être des hauts magistrats exerçant depuis cinq ans à la Cour de Cassation ou au Conseil d'Etat , on ne demande aucune condition de compétence mais seulement une expérience politique pour l'autre moitié ( c'est un peu comme si dans le monde politique , le compétence professionnelle ne présentait qu'un intérêt mineur...); dès lors , il ne faut pas s'étonner que le débat autour des nominations tourne sur le passé politique des candidats(es) et leurs prises de position...Le problème n'existerait pas si pour une fonction juridique , on n'engagerait pour cette seconde moitié que des juristes dans tous les horizons politiques en permettant donc de recaser des camarades méritants en possession d'un diplôme en droit, ce qui n'est pas une tâche impossible dans les différents partis et cela nous aurait évité ce déballage étranger au domaine du droit.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs