Accueil Opinions Cartes blanches

«Plaidoyer pour un nouveau lien entre le cultivé et l’habité»

La manière dont la pandémie a affecté les villes a montré le besoin d’une relation renouvelée entre ville-nature-agriculture, affirment dans une carte blanche Barbara de Radiguès et Benoit Moritz

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

La majorité des urbains ne savent plus à quoi ressemblent les plantes qui portent les fruits et les légumes qui les nourrissent au quotidien. La ville a exporté la fonction nutritive à son pourtour, quand ce n’est pas à l’autre bout de la planète, avec pour conséquence première, une déconnexion totale des citadins du système de production qui les alimente.

Risque de pénurie, manque de main-d’œuvre ainsi que dépendance vis-à-vis des transporteurs et des systèmes de distribution, la crise du Covid-19 a clairement mis en évidence les faiblesses d’une chaîne alimentaire qui nous échappe. Et, en conséquence, elle a pointé la nécessité de lancer un plan de résilience alimentaire pour notre pays, décliné sur les territoires des trois Régions qui ont la politique agricole dans leurs compétences.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs