Un épisode d’une série culte retiré d’une plateforme pour «injures raciales»

Capture
Capture

Un service de streaming britannique a annoncé vendredi le retrait temporaire d’un épisode d’une sitcom culte des années 1970 créée par le Monty Python John Cleese, « Fawlty Towers », en raison « d’injures raciales », en plein mouvement antiraciste provoqué par la mort de George Floyd.

La série, diffusée en France sous le nom « Hôtel en Folie », raconte les mésaventures d’un propriétaire d’hôtel incarné par John Cleese.

Dans une scène célèbre de l’épisode « les Allemands », passé en 1975 sur la BBC, l’hôtelier s’exclame s’adressant à son employée « Ne mentionne pas la guerre ! » avant d’accueillir des touristes allemands… et de multiplier les lapsus mentionnant la guerre.

L’épisode contient des scènes où un personnage tient des propos insultants envers l’équipe de cricket des Indes occidentales, dans les Caraïbes.

« L’épisode contient des injures raciales et donc nous le retirons le temps de l’étudier », a expliqué le service de streaming UKTV, filiale de la BBC, disant porter une « attention particulière à l’impact de propos dépassés ».

Interrogé par le journal australien The Age, John Cleese s’est insurgé contre cette décision, expliquant que le personnage du major, qui prononce les propos sur l’équipe de cricket, était un « vieux fossile ».

« Nous ne défendions pas ses opinions, nous les moquions. Si les gens sont trop stupides pour le comprendre, que peut-on dire ? » s’est-il interrogé.

La mort de George Floyd, un homme noir asphyxié par un policier blanc aux Etats-Unis, a été suivie d’importantes manifestations au Royaume-Uni.

En début de semaine, le service de streaming de la BBC et Netflix avaient décidé de retirer la série britannique des années 2000 Little Britain, qui contient des scènes de « blackface », pratique jugée raciste qui consiste pour des acteurs blancs à se grimer en noir.

La plateforme américaine HBO Max a fait parler d’elle en retirant temporairement de son catalogue le classique aux huit Oscars, « Autant en emporte le vent », au motif qu’il « dépeint des préjugés racistes qui étaient communs dans la société américaine ». La toute nouvelle plateforme prévoit de remettre les aventures de Rhett et Scarlett en ligne, avec des éléments de contexte.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous