Coronavirus: le Brésil devient le 2e pays le plus endeuillé, plus de 425.000 décès dans le monde

Coronavirus: le Brésil devient le 2e pays le plus endeuillé, plus de 425.000 décès dans le monde

Le Brésil est devenu vendredi le deuxième pays du monde le plus endeuillé par la pandémie de Covid-19 derrière les Etats-Unis, où plusieurs Etats enregistrent une affluence de nouveaux malades, ce qui fait craindre une deuxième vague de contaminations.

Avec 41.828 décès recensés depuis le début de l’épidémie, le Brésil a dépassé le Royaume-Uni en nombre de morts du coronavirus. Le plus grand pays d’Amérique latine, géant de 212 millions d’habitants, est aussi le 2e pour le nombre de contaminations enregistrées derrière les Etats-Unis, avec 828.810 cas.

Bolsonaro met en doute la situation critique

«La situation du Brésil est inquiétante, l’ensemble des Etats sont affectés», a déclaré vendredi Mike Ryan, le directeur des questions d’urgence sanitaire à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). «Le système de santé n’est pas totalement saturé, mais dans certaines régions il y a une forte pression sur l’occupation des lits de soins intensifs», a-t-il ajouté.

Le président brésilien d’extrême droite Jair Bolsonaro, qui minimise la pandémie depuis le début et prône la reprise des activités économiques, a suscité un tollé après avoir demandé jeudi soir à la population de filmer des hôpitaux pour vérifier leur occupation, mettant en doute le manque de respirateurs et de lits en soins intensifs dénoncés par les soignants.

Situation inquiétante aux Etats-Unis et en Afrique du Sud

Après avoir atteint un plateau, les Etats-Unis (plus de 114.000 décès) font face à une hausse des cas dans plusieurs Etats dont l’activité a redémarré dès avril. Pour autant, «nous ne pouvons pas fermer l’économie de nouveau», a prévenu le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin.

Même scénario en Afrique du Sud où le nombre de nouveaux cas a bondi de plus de 10.000 en un jour, atteignant près de 62.000 vendredi, une semaine après le relâchement du confinement.

425.000 victimes

L’épidémie de coronavirus a fait plus de 425.000 morts dans le monde depuis que la Chine a fait état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 01h30 GMT (03h30 heure belge). Au total, 425.282 décès (pour 7.632.517 cas déclarés), ont été recensés dans le monde.

L’Europe est la région ayant enregistré le plus de morts (186.843 pour 2.363.538 cas), mais c’est désormais en Amérique latine que l’épidémie progresse le plus rapidement, avec un total de 76.343 morts pour 1.569.938 cas.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous