Accueil Société

Maggie De Block juge déraisonnable de négocier un vaccin en dehors de l’initiative européenne

La ministre fédérale de la Santé publique Maggie De Block juge « déraisonnable » que certains États de l’Union européenne négocient un vaccin contre le nouveau coronavirus en dehors de l’initiative commune lancée par la Commission européenne.

Temps de lecture: 2 min

« En faisant cela, vous affaiblissez tout le monde : tant l’initiative globale de la Commission que votre propre position », a réagi Mme De Block, après que quatre États membres ont signé un accord garantissant la fourniture à l’UE de 300 millions de doses d’un vaccin développé par l’université d’Oxford et la société AstraZeneca.

Samedi, le ministère allemand de la Santé a annoncé que l’Allemagne, la France, les Pays-Bas et l’Italie s’étaient entendus avec le groupe pharmaceutique AstraZeneca pour garantir la fourniture à l’UE de 300 millions de doses d’un éventuel vaccin contre le coronavirus dès qu’il sera prêt.

La Commission européenne avait défendu vendredi l’idée auprès des pays de l’UE de se regrouper pour garantir un accès privilégié à un futur vaccin. Elle plaidait notamment pour la mise en place de contrats d’achats anticipés.

« Nous continuons à soutenir pleinement l’initiative commune de la Commission européenne, car c’est selon nous la meilleure manière d’atteindre un résultat maximal pour nos citoyens », a fait valoir Mme De Block, pour qui la collaboration au sein de l’UE signifie qu’il faut impliquer autant d’États membres possible. « C’est pourquoi la Belgique s’est toujours ralliée à l’initiative globale de la Commission européenne sans négocier encore à part avec quelques pays », précise-t-elle.

Si les quatre États membres à l’origine de l’accord annoncé samedi ont décidé de collaborer avec une seule société pharmaceutique, « l’initiative de la Commission va bien plus loin en privilégiant différentes entreprises. Cela sera d’ailleurs nécessaire, car il est encore impossible de prédire qui trouvera en premier un vaccin ou encore si cette firme peut produire ce vaccin en suffisamment grandes quantités », conclut-elle.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Nijs Eric, dimanche 14 juin 2020, 22:15

    Cette ministre a suffisament mine notre securite sociale. Elle n’est plus credible, d’ailleurs l’a-t-elle ete un jour ?

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 14 juin 2020, 18:02

    Aurait-elle perçu l'intérêt de fixer le prix des médicaments (en particuliers des anti-cancéreux), des dispositifs médicaux et de l'appareillage médical au niveau européen. Cela permettra une substantielle économie d'échelle dans la sécurité sociale de tous les pays de l'Union et une lutte efficace contre les pénuries. Une entreprise active dans le domaine médical peut s'aliéner le marché belge mais ne peut se permettre de perdre le marché européen. Evidemment, cela nuirait aux intérêts des actionnaires, principalement les banques, les assureurs et les fonds de pension. A l'inverse, imaginez les conséquences d'une régionalisation complète des soins de santé, y compris la fixation du prix des médicaments sur le budget des entités fédérées.

  • Posté par Nicolay Jean-marie , dimanche 14 juin 2020, 12:42

    Mais qu'elle dégage!

  • Posté par Trevisan Lucio, dimanche 14 juin 2020, 8:55

    Si les 4 pays prennent l'initiative, c'est que, peut-être, cela ne bouge pas assez vite à la Commission Européenne qui attend l'aval des 27 pays ?

  • Posté par Propronet Juste, dimanche 14 juin 2020, 8:20

    L'Europe est morte, Me De Block. Nous avons vu comment l'Europe a géré la crise (c'était la grand muette , le chacun pour soi). Il est vrai que se réfugier derrière une attente de la Commission Européenne est plus facile pour quelqu'un qui n'aime pas "se mouiller ". En agissant comme vous le faites, nous aurons des vaccins pour 2025 au plus tôt.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko