Des membres du personnel soignant vont porter plainte contre le gouvernement

Lors d’une action ce dimanche après-midi à Bruxelles, le personnel soignant a annoncé qu’il porterait plainte contre le gouvernement fédéral pour mise en danger de leur vie.

En colère contre la gestion de la crise sanitaire, le personnel soignant avait prévu plusieurs rassemblements ce dimanche 14 juin à 14h pour dénoncer le manque de moyens, la surmortalité chez soignants que cela a causé, et demander un refinancement d'urgence. Des haies de déshonneur devaient avoir lieu devant le cabinet de la ministre fédérale de la Santé Maggie De Block à Bruxelles, le ministère des Finances à Charleroi, et sur la place Saint-Lambert à Liège. A 14h, près de deux cents personnes étaient réunies ce dimanche dans la capitale. Moins d’une heure plus tard, l’action s’est terminée sous les yeux de la police en nombre.

Le Conseil d’État confirme l’interdiction de manifester

L’organisation « La santé en lutte » a par ailleurs introduit samedi 13 juin un recours en extrême urgence auprès du Conseil d’État afin de permettre l’organisation de ses actions ce dimanche après-midi. L’action « Déconfinons notre colère » appelait le personnel soignant et la population à former dimanche une haie de déshonneur dans plusieurs villes en Belgique. Le Conseil national de sécurité et le bourgmestre de Bruxelles avaient de leur côté rappelé qu’ils interdisaient tout type de manifestation.

Le Conseil d’État a étudié le dossier ce dimanche matin et a rendu son arrêt en début d’après-midi, déboutant le recours. La juridiction a estimé qu’il n’y avait pas d’extrême urgence dans le cas présent, l’action de protestation pouvant être menée dans quelques jours. Le prochain Conseil National de Sécurité doit bientôt définir  « des perspectives pour l’ensemble du pays en ce qui concerne l’expression publique », et ce « afin d’allier la liberté d’expression aux impératifs sanitaires et la gestion de l’ordre public ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous