Accueil Belgique Politique

Débats sur la mémoire du colonialisme: Khattabi espère «un signal fort»

« La réalité de la discrimination existe aussi chez nous, même si l’histoire est différente », estimé la députée Ecolo.

Temps de lecture: 2 min

La députée Ecolo Zakia Khattabi, ex-coprésidente du parti vert, a accueilli lundi positivement la proposition du président de la Chambre, Patrick Dewael (Open VLD), de mettre sur pied une commission parlementaire « vérité et réconciliation » qui serait chargée de débattre de la place du passé colonial de la Belgique et de sa visibilité dans l’espace public, entre autres. Elle a exposé sa vision des choses à l’occasion d’un entretien sur le plateau de la chaîne de télévision LN24. Comme d’autres (le président du CD&V Joachim Coens, notamment), elle pointe l’occasion qu’offre le prochain anniversaire de l’indépendance du Congo, dont les festivités étaient prévues pour le 30 juin.

Le 60e anniversaire de l’indépendance du Congo se fera finalement « dans la méditation » en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé récemment le gouvernement congolais, mais l’occasion reste. « Si on peut installer une commission pour le 30 juin, symboliquement, ce serait un premier signal positif », explique Zakia Khattabi. Il faut selon elle un « signal fort » accompagné d’un travail plus profond, après des années de revendications de militants anti-racistes qui n’ont pas reçu de réponse adéquate.

« De pire en pire »

« Il n’y a pas eu un travail de mémoire qui a été effectué pour reconnaître collectivement les erreurs (…) On peut comprendre que la cocotte bouillonnait », indique-t-elle à propos des récents actes de vandalisme visant entre autres des statues de Léopold II dans l’espace public bruxellois. Si elle ne légitime pas, elle comprend la colère. « Si des signaux sont donnés, on pourra rapidement retrouver le calme car certains se sentiront entendus, dans des revendications qu’ils portent depuis trop longtemps ».

Que la colère se soit réveillée à l’occasion d’un événement, la mort de Georges Floyd aux Etats-Unis, qui a priori n’a rien à voir avec la Belgique, ne doit pas être une excuse pour mettre la question de côté, estime celle qui a été barrée au Sénat dans sa volonté de rejoindre la Cour constitutionnelle. « La réalité de la discrimination existe aussi chez nous, même si l’histoire est différente ». C’est même « de pire en pire », estime-t-elle. « Profitons de la fenêtre d’opportunité qu’offre cette actualité pour avancer sur notre propre histoire et notre propre réalité ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par dams jean-marie, mardi 16 juin 2020, 7:25

    Depuis 50 ans ce sont les belgos belges qui sont victimes de racisme mais de cela on ne le considère pas !!

  • Posté par Serge Krier, mardi 16 juin 2020, 7:04

    Qu on s occupe du racisme actuel et qu on laisse l histoire .... je pense qu en réfléchissant un peu les politiques vont finir par trouver des problèmes actuels sur lesquels ils pourraient travailler .

  • Posté par van aubel didier, lundi 15 juin 2020, 23:04

    Khattabi l'éternelle looseuse ! Comme d'habitude elle n'a rien inventé . . . elle essaie de suivre le train en marche et comme d'habitude elle va encore se planter et être en retard ! Rien ne lui servira jamais de leçon . . . on est quand même un peu triste pour elle . . . autant d'incompétence ! ! !

  • Posté par jourdain Claude, lundi 15 juin 2020, 19:20

    Une telle commission sera, aussi et enfin, le moyen d'aborder ouvertement les pros & cons de la richesse multiculturelle de la Belgique. Et de les aborder : "…sans atermoiements funestes, mais sans précipitation inconsidérée …" …….

  • Posté par dams jean-marie, lundi 15 juin 2020, 18:12

    bah il y a déjà beaucoup de locaux à nettoyer suite aux passages de vos amis les vandales .

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs