Accueil Belgique

Les liaisons dangereuses du groupe de rap Négatif Clan

Un groupe de rap promet « en chanson » de mettre Bruxelles à feu et à sang. Simple « démarche artistique » ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 4 min

La police et le parquet suivent de près une nouvelle bande urbaine bruxelloise. Trafic probable de drogue, violence, larcins et prostitution compteraient parmi ses activités. Comme toutes les bandes urbaines, elle reste relativement méconnue. Son nom : « Négatif Clan ».

Néanmoins, tous en son sein ne sont pas discrets. Le « Négatif Clan » est également un groupe de rap qui se produit de plus en plus à Bruxelles. Bien sûr, ses membres ne se considèrent pas comme un gang. Dans un entretien que le groupe a accordé mercredi à nos confrères de la Dernière Heure, ils se définissent comme un groupe de musique, « un mouvement révolutionnaire ». Pourtant, au vu des clips vidéo qu’ils diffusent sur internet, ils n’ont rien d’enfants de chœur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs