Accueil Économie Entreprises

Un instrument belge détecte, pour la première fois, une lueur verte sur Mars

L’existence d’une lueur du jour verte sur Mars est prédite depuis environ 40 ans, mais cette émission de lumière n’avait jamais été observée auparavant.

Temps de lecture: 2 min

L’instrument belge NOMAD, qui se trouve à bord du satellite ExoMars Trace Gas Orbiter, a repéré une lueur verte d’oxygène unique dans l’atmosphère entourant Mars, a annoncé lundi l’Institut royal d’aéronomie spatiale (IASB).

Un phénomène prédit depuis 40 ans

Ce phénomène est créé par l’interaction entre le rayonnement solaire et le dioxyde de carbone, qui est le principal constituant de l’atmosphère de Mars. L’existence d’une lueur du jour verte sur Mars est prédite depuis environ 40 ans, mais cette émission de lumière n’avait jamais été observée auparavant dans d’autres atmosphères planétaires en dehors de la Terre. Sur notre planète, on retrouve ce type de phénomène avec les aurores boréales.

Entre le 24 avril et le 1er décembre 2019, l’équipe NOMAD a utilisé le canal Ultraviolet et Visible (UVIS) de l’instrument pour détecter des signaux de luminosité. L’omniprésence du « dayglow » vert a en effet été démontrée.

« Un modèle photochimique, développé à l’Université de Liège, a été utilisé pour mieux comprendre cette lueur verte sur Mars, et pour la comparer à ce que nous voyons autour de notre propre planète », indique l’IASB.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lekeu Claudine, lundi 15 juin 2020, 23:08

    C'est pour cela qu'il y a des petits bonshommes verts sur Mars ;-)

  • Posté par Psy Clone, mardi 16 juin 2020, 11:05

    Tout s'explique! :)

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs